Le Village en manque d'inspiration

Le Village de l'inspiration est situé en plein... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le Village de l'inspiration est situé en plein coeur du marché By, à Ottawa.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Sur le site web de l'organisme Ottawa 2017, on peut lire que « le Village de l'inspiration est le hub des célébrations d'Ottawa 2017 ». Je ne sais trop ce que veut dire le mot « hub » dans cette phrase. Mais je devine qu'on parle du centre ou du coeur des célébrations.

Je suis donc allé m'inspirer hier midi dans ce Village de l'inspiration qui est situé en plein coeur du marché By. Là où vous trouverez les grosses lettres rouges faites de fibre de verre et qui forment le nom « OTTAWA », et devant lesquelles à peu près tout le monde se fait photographier ou se prend en selfie. « J'ai pris un selfie dans le hub. » Ça se dit bien en ce 150e de la Confédération...

Ce « village » est construit « avec des conteneurs maritimes transformés pour l'occasion en installations artistiques spectaculaires », peut-on lire sur le site web en question. Alors, allons-y de conteneur spectaculaire en conteneur spectaculaire...

CONTENEUR 1 : celui de l'Île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. Sur le site web, on dit qu'on recevra dans ce kiosque « une dose de leur accueil chaleureux » et qu'on y rencontrera nos « âmes soeurs ». Je n'ai pas rencontré l'âme soeur dans ce conteneur lors de ma visite. J'ai plutôt été accueilli par un homme qui, malheureusement, ne parlait pas français. Mais j'avoue qu'il était chaleureux, le monsieur. 

CONTENEUR 2 : celui de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). On peut y voir des photos de la police montée et des policiers de la GRC. Mais ça s'arrête pas mal à ça. Et bien qu'il était 12 h 30 (le Village ouvre à midi), il n'y avait personne à l'accueil dans ce conteneur. Un conteneur vide, quoi. Mais spectaculaire, nous dira-t-on.

CONTENEUR 3 : celui du Manitoba. « Prenez votre photo dans la silhouette d'un ours polaire et de bélugas », écrit-on sur le site d'Ottawa 2017. Et c'est vrai. Il y a un trou dans les géantes photos d'un ours polaire et d'un béluga, là où se trouvaient leurs gueules, et là où vous pouvez placer la vôtre. Vous pouvez donc prendre une photo de vous dans le corps d'un ours polaire ou d'un béluga. Amusant, n'est-ce pas ? Et coïncidence, sur le mur du conteneur en question, on peut lire les mots : « une photo vaut 1000 mots ». Ça ne s'invente pas...

CONTENEUR 4 : celui de l'Île-du-Prince-Édouard. Personne à l'accueil. (Ni dans celui du Manitoba, soit dit en passant.) Des photos de cette province maritime sur les murs. Des dépliants laissés sur une petite table. Une vidéo qui tourne en boucle sur un écran de 20 pouces. Au suivant.

CONTENEUR 5 : celui du Québec. L'accueil est chaleureux dans ce conteneur, tout comme dans ceux de Parcs Canada et du collège La Cité, soit dit en passant. Et on y découvre le Québec dans les vidéos interactives qu'on y présente. C'est bien comme kiosque. Et vous pourriez même gagner un voyage en... Outaouais.

CONTENEUR 6 : celui de l'Ontario. Comme dans la majorité des conteneurs, il n'y avait personne à l'accueil. Mais on y trouvait deux chaises vides, et les murs étaient décorés de photos captées en Ontario et du slogan touristique : « Où suis-je ?». Bonne question ! Parce que je me demandais effectivement ce que je faisais là !

CONTENEUR 7 : celui baptisé « Bâtissons une nation ». Vous trouverez dans ce conteneur une table et des briques de jeu Lego. C'est tout. C'est vraiment tout.

Je pourrais poursuivre et vous parler des autres conteneurs. Mais ça deviendrait redondant. Je les résume donc comme suit : pas un chat à l'accueil, photos sur les murs et dépliants sur une table. Spectaculaire, ce hub...

Le « Village de l'inspiration » accueillait sur sa scène, à 12 h 30, le PIYO Live & Insanity Live. Et on vous conseillait - toujours sur le site web - « d'apporter votre serviette !». Ça vous dit quelque chose le PIYO Live machin chouette ? Non ? Moi non plus. Et ça m'intriguait. Je suis donc resté. Pour me rendre compte qu'il s'agissait d'une jeune femme qui faisait des exercices d'aérobie tout en invitant les passants à se joindre à elle. Oui, de l'aérobie. Voilà pourquoi vous aviez besoin d'une serviette. Pour vous essuyer le front et les aisselles après votre séance d'exercices, et pour ne pas que vous sentiez le swing dans le hub.

Sachez que le Village de l'inspiration ouvre à midi tous les jours. Et qu'il ferme à 20 h, soit au même moment où le marché By commence à se remplir le soir venu...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer