Expos un jour, Expos toujours ?

Ce n'est pas demain matin que le maire... (Archives, La Presse)

Agrandir

Ce n'est pas demain matin que le maire de Montréal, Denis Coderre, procédera à la première pelletée de terre du nouveau stade de baseball au centre-ville.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / « Retour des Expos : Le groupe montréalais est prêt », titrait-on à la page 30 de notre édition de jeudi.

Et on apprenait dans ce texte que le groupe d'investisseurs de Montréal qui souhaite ramener le Baseball majeur dans la métropole n'attend plus qu'un appel du commissaire Rob Manfred. Et que ce groupe de Montréalais fortunés peut répondre à toutes les conditions établies par le Baseball majeur pour un retour des Expos.

C'est ce que j'appelle une bonne nouvelle. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres, j'en suis bien conscient. Ce n'est pas demain matin que le maire de Montréal, Denis Coderre, et compagnie procéderont à la première pelletée de terre du nouveau stade de baseball au centre-ville. Mais cette nouvelle est positive. N'en demandons pas plus pour l'instant. Un jour à la fois. Ou « baby steps », comme répétait l'acteur Bill Murray dans le film « What About Bob ?».

Mais j'ai une question pour vous, chers lecteurs. Si jamais Montréal devait revenir par la grande porte dans le Baseball majeur, est-ce que l'équipe devrait toujours s'appeler les Expos ? On jase, là.

D'abord, ça veut dire quoi : Expos ? C'est quoi, un expo ?

Pour la petite histoire, les Expos de Montréal doivent leur nom à l'Exposition universelle de Montréal (Terre des Hommes) tenue en 1967. Et lorsque Montréal a obtenu une franchise du Baseball majeur en 1969, la ville flottait toujours sur le « nuage de l'Expo 67 ». Montréal était toujours sur un « high », comme on dira quand le pot sera légalisé. On a alors nommé la nouvelle équipe de baseball : les Expos de Montréal.

Mais il y a 50 ans de ça. Et il y a eu une vingtaine d'expositions universelles et thématiques sur la planète depuis, dont une à Vancouver, en 1986.

Je reviens donc à ma question. Une nouvelle équipe de baseball professionnel à Montréal devrait-elle toujours s'appeler les Expos ?

Les nostalgiques répondront : oui. Que le nom « Expos » a pris un tout nouveau sens au fil des 35 années de baseball majeur dans la métropole. L'ancienne équipe de Montréal s'était appropriée le nom et les amateurs de baseball de partout en Amérique du Nord savaient de quelle équipe il était question à la simple mention du nom : Expos. Comme on n'a pas besoin d'ajouter « Toronto » lorsqu'il est question des Blue Jays. Bref, le mot « Expos » est devenu synonyme du baseball à Montréal.

Mais les Expos sont morts en 2005. Ils ont subi un premier arrêt cardiaque en 1994, année de la grève dans le Baseball majeur. Et ils ne s'en sont vraiment jamais relevés. Puis ils ont finalement quitté Montréal pour Washington en 2005, et les Expos ont été rebaptisés les Nationals. Les Expos, « Nos Z'Amours », étaient ainsi morts et enterrés. Devrait-on les ressusciter ? Ou devrait-on choisir un autre nom pour ce nouveau « bébé » si jamais le Baseball majeur renaît au Québec ?

Ce ne serait pas une première dans le monde du sport si on changeait le nom. L'Avalanche du Colorado de la Ligue nationale de hockey (LNH), héritiers des ex-Nordiques de Québec, se nommait les Rockies dans une première vie. Atlanta a connu deux équipes de la LNH, les Flames (aujourd'hui à Calgary) et les Trashers (aujourd'hui les Jets de Winnipeg). Les Steelers de Pittsburgh de la Ligue nationale de football se nommaient les Pirates il y a très longtemps. Et que dire des anciens Rough Riders d'Ottawa de la Ligue canadienne de football qui se nomment aujourd'hui le Rouge et Noir ?

Donc si le Baseball majeur revient à Montréal, devrait-on repartir à zéro et se donner un nouvel élan avec un tout nouveau nom pour l'équipe ? Et si oui, comment devrait-on la nommer, cette équipe ? J'attends vos suggestions. On jase, là.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer