Un parc à vieux

L'Ange-Gardien aura son propre et unique parc pour... (123RF)

Agrandir

L'Ange-Gardien aura son propre et unique parc pour aînés.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Faudra-t-il y présenter sa carte de pension de vieillesse pour pouvoir y accéder ? Ou est-ce que toute autre pièce d'identité prouvant notre âge avancé suffira ? Ça reste à voir.

Mais d'ici peu, la municipalité de L'Ange-Gardien aura son propre et unique parc pour aînés. Après les parcs à chiens, les parcs à vieux ?

C'est méchant, je le sais. On ne dit pas ça : parc à vieux. C'est irrespectueux. Mais puisque je suis dans la cinquantaine et que certains (voire plusieurs) endroits et commerces me considèrent déjà comme un « vieux », n'est-ce pas de l'autodérision ? Si je suis un « vieux » aux yeux de certains, ai-je le droit de parler à la blague de « parc à vieux » ?

Mais bon, ne prenons pas de chance et tenons-nous-en aux mots « parc pour aînés ». Ainsi, Salomon, mon ordinateur, n'aura pas à gérer une avalanche de courriels de bêtises ce matin. Parce qu'il n'y a rien de plus malin qu'un vieux choqué. Pardon, qu'un aîné en colère. Je le sais, j'en suis un.

L'Ange-Gardien aura donc son parc à aînés, dis-je bien. 

Une première en Outaouais. 

Des élus et une trentaine d'aînés de l'endroit se sont rassemblés en fin de semaine et ont convenu que ce futur parc réservé aux personnes âgées sera aménagé sur une parcelle du site Champboisé, un terrain de 160 acres situé à quelques minutes au nord du secteur Buckingham et que la municipalité de L'Ange-Gardien a acquis de la congrégation des Pères eudistes, il y a cinq ans.

« Ce qui a été décidé en fin de semaine nous donne le droit d'aller de l'avant (avec l'aménagement de ce parc), a dit lundi le maire de L'Ange-Gardien, Robert Goulet. On va maintenant embarquer tranquillement pas vite dans la création de ce parc-là. »

Mais dites-moi, Monsieur le maire, quelle est la différence entre un parc ordinaire et un parc pour aînés ?  

« Nous avons six parcs à L'Ange-Gardien, répond M. Goulet. Chaque quartier de la municipalité a son parc. Et ces parcs sont habituellement réservés aux enfants. Certains ont un terrain de baseball, ou un terrain de soccer, ainsi que des équipements (récréosportifs). 

Ces parcs ont été aménagés selon les demandes des citoyens de chaque quartier. Mais ce sont surtout des jeunes qui vont dans ces parcs de quartier, ou des mamans avec leurs jeunes. On a déjà tout ça. Mais un endroit proprement réservé aux personnes âgées où ils trouveront leurs besoins, comme des jeux de shuffleboard, de fer ou de pétanque, on n'a pas ça. Mais avec ce parc, ils pourront tout installer là. Ce sera un endroit géré par les aînés. Ce sera leur parc à eux. »

Bref, une sorte de Cabane en bois rond du secteur Hull sans la cabane.

Le maire Goulet assure cependant qu'il n'y aura aucune forme d'interdiction.

« On n'empêchera pas les jeunes d'aller à Champboisé, précise-t-il. On souhaite voir nos jeunes côtoyer nos personnes âgées. Personne ne sera refusé. Mais pour les activités, comme par exemple la danse en ligne, il n'y aura pas de gens de 30 ans là-dedans. Mais si un aîné veut emmener son petit-fils ou sa petite-fille voir la beauté des lieux ou observer les oiseaux, il n'y aura pas de problème. Il y a juste un petit coin des 160 acres de Champboisé qui sera réservé pour le parc pour aînés.

«À L'Ange-Gardien, poursuit le maire Goulet, on commence à avoir un noyau de personnes âgées qui en demandent plus. La population de personnes âgées croît rapidement. Les gens sont en meilleure santé, ils restent plus longtemps avec nous. J'ai moi-même 70 ans et j'aimerais continuer pour un bout. Donc on s'assure d'avoir des programmes pour le bien-être de nos personnes âgées.»

Avis donc aux personnes âgées, L'Ange-Gardien pense à vous. Et l'idée risque fort de faire boule de neige ailleurs dans la région.

Orkestra et le français

Changement de sujet...

L'Agence de publicité et d'organisation d'événements Orkestra, a promis, samedi dernier, de franciser les images de marque (logo, page Facebook, site Internet) de ses deux événements baptisés «SugarLumberfest» et «Midnight Race».

Rappelons que la firme gatinoise a d'abord présenté ces deux activités avec un logo en anglais seulement. 

Mais on pourra dorénavant parler de «La cabane à sucre urbaine» et de la «Course de Minuit» lorsqu'il sera question de ces deux activités. 

Je suis allé jeter un coup d'oeil mardi sur les sites web (français) de ces deux événements. Et rien à redire, Orkestra a fait du beau travail. Du très beau travail. Promesse tenue. Chapeau messieurs et mesdames.

Donc si une visite et un repas gastronomique dans une cabane à sucre ubaine vous intéressent, ou si vous avez étrangement le goût de participer l'été prochain à une course nocturne de 5 km en montagne avec 17 obstacles, les sites Iinternet de ces deux événements vous donneront tous les détails. Et en français. 

La Saint-Valentin

La Saint-Valentin approche. Et comme chaque année, j'offre mon espace dans cette page à quiconque voudrait l'utiliser pour faire une demande en mariage à «l'amour de sa vie». 

C'est simple comme procédé. Vous me faites parvenir par courriel votre demande en mariage (300 à 500 mots). Je communique avec vous si elle est choisie pour publication dans notre édition du 14 février.

Et au matin de la Saint-Valentin, vous observez votre «coeur» avoir la surprise de sa vie en lisant la page 8 du Droit. Puis vous attendez qu'il ou qu'elle vous réponde: «oui»...

Avouez que c'est beaucoup plus original comme demande en mariage qu'une banderole accrochée à la queue d'un avion, non ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer