Les charbons ardents

Le conférencier Jean-Pierre Beaudoin... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le conférencier Jean-Pierre Beaudoin

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Avez-vous déjà marché sur le feu ?

Drôle de question comme entrée en matière, j'en conviens. Mais je vous la repose : avez-vous déjà marché sur le feu ? Et je n'utilise pas les mots « marcher sur le feu » comme une expression choisie au hasard, comme si je vous demandais, par exemple, si vous avez déjà décroché la lune. Je suis sérieux. Avez-vous déjà marché sur le feu, pieds nus sur des charbons ardents ?

Non ? Moi non plus. Mais si vous vous intéressez à la chose pour des raisons qui vous appartiennent, vous pourrez tenter l'expérience samedi soir à l'hôtel DoubleTree (Hilton) - anciennement connu comme le Château Cartier, sur le chemin Aylmer - lors de la conférence-spectacle du coach de vie, conférencier et auteur Jean-Pierre Beaudoin.

« Au début de la conférence, la moitié des participants disent qu'ils ne tenteront pas l'expérience, qu'ils ne marcheront pas sur le feu, affirme M. Beaudoin. Mais à la fin de la conférence et du spectacle, quand vient le temps de la marche sur les charbons brûlants, 100 % des gens le font. Et jamais personne ne s'est brûlé ou blessé. Mais marcher sur le feu est une métaphore pour faire le premier pas. Comme il faut faire le premier pas devant nos peurs et maîtriser notre état d'esprit et nos émotions afin d'atteindre nos objectifs. Et le même pattern sert pour le reste de notre vie. »

Le wake-up call

Jean-Pierre Beaudoin, 50 ans, est un homme d'affaires de Sherbrooke qui gagnait bien sa vie, merci. Président des Productions du Palais, producteur de spectacles, instigateur de l'événement Woodstock en Beauce, grand manitou de la Fête du Lac des Nations - « le gros show de l'été à Sherbrooke », me dit un ami de ce coin de pays - les affaires roulaient bien pour Jean-Pierre Beaudoin.

Alors pourquoi pratiquement tout abandonner de cette vie rock'n'roll pour devenir coach de vie et conférencier ?

« Justement, répond-il, parce que ma vie était devenue un peu trop rock'n'roll. Disons que je vivais intensément, avec un peu trop d'alcool, de drogue et le reste. Puis j'ai eu un wake-up call. »

Ce wake-up call est venu en juillet 2014 lorsque les médecins lui ont annoncé qu'il ne lui restait plus que trois à six mois à vivre s'il ne subissait pas une opération à coeur ouvert dans les plus brefs délais. « Ma valve cardiaque s'atrophiait et mon aorte était en train d'exploser », explique-t-il.  

« L'opération devait durer trois heures, ajoute-t-il, mais il y a eu des complications et elle a duré neuf heures. Et quand je me suis réveillé, 28 heures plus tard, j'ai eu un grand moment de gratitude. Je n'avais jamais été si heureux de respirer. Mais j'ai eu une longue période de questionnement et de réflexion suite à tout ça. »

Jean-Pierre Beaudoin est allé passer les Fêtes de 2014 au Costa Rica avec les siens. « Mais quand est venu le temps de rentrer au Québec, se souvient-il, j'ai dit à ma famille que j'allait rester au Costa Rica un peu plus longtemps. J'avais besoin de faire le point sur ma vie. Je devais laisser ma vie rock'n'roll derrière moi et devenir une meilleure version de moi-même. »

Après des « études » en Floride auprès du gourou des coachs de vie, Tony Robbins, et une visite en Californie où il est devenu instructeur certifié par The Firewalking Centre, Jean-Pierre Beaudoin affirme aujourd'hui être effectivement une meilleure version de lui-même, et qu'il peut, à son tour, aider les gens à devenir une meilleure version d'eux-mêmes.

« Je veux aider les gens à vivre pleinement leur vie personnelle et professionnelle, dit-il. Je veux leur faire réaliser leur plein potentiel et je veux qu'ils comprennent que l'être humain possède le pouvoir sur sa destinée, sur sa vie. Leur faire comprendre que la vie n'arrive pas à vous, mais qu'elle arrive pour vous. »

Avez-vous déjà marché sur le feu ?, vous demandais-je. Si ça vous tente, visitez le www.jpbeaudoin.com ou téléphonez au 819-566-6695. La conférence de Jean-Pierre Beaudoin se tiendra samedi le 8 octobre, à 18 h, et le coût du billet est de 197 $, taxes en sus.

À souligner que personne n'est obligé de marcher sur le feu. (Comme personne n'est obligé de rester pour la troisième période d'un match de hockey au pointage de 2 à 2, quoi...)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer