Merci pour tout

Mauril Bélanger était reconnu entre autres pour son... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Mauril Bélanger était reconnu entre autres pour son humour pince-sans-rire.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Salut P'pa. Comment ça va là-haut? Et salut à toi Michel. Comment te débrouilles-tu, mon frère, de l'autre côté?

Ici-bas, ça va bien. Mais les gens de chez nous sont tristes depuis mardi soir. Mauril est décédé. La maladie de Lou Gehrig a eu raison de lui. Le combat était tellement inégal.  

L'avez-vous accueilli là-haut? Est-il rendu? Je ne sais pas comment se déroulent les choses quand on passe de l'autre côté. Personne sur cette Terre ne le sait. Je sais cependant que vous deux habitez mon coeur depuis votre départ. Et que vous êtes encore bien présents dans ma vie. J'en conclus donc qu'il y a un autre monde qui nous attend quand on quitte pour ce que nous appelons naïvement «le long voyage». Et Mauril, s'il n'est pas déjà avec vous, devrait arriver sous peu. 

Tu le connais bien, Michel. Toi et lui avez travaillé ensemble pour sauver l'Hôpital Montfort de la fermeture. Je suis certain que vous aurez plein de choses à vous raconter et à vous remémorer. 

Oui, je sais que toi et lui n'étiez pas toujours sur la même longueur d'onde durant cette lutte. Mais vous étiez d'abord et avant tout coéquipiers. Et vous partagiez le même objectif, celui de sauver Montfort. C'est tout ce qui comptait, c'est tout ce qui a compté. 

Et n'oublions jamais, mon frère, que c'est Mauril qui a rallié les leaders de la communauté franco-ontarienne dès le premier matin de la lutte pour la survie de cet hôpital. Et que c'est son initiative qui a mené vers la création du mouvement S.O.S. Montfort. Puis quand le temps est venu ce matin-là de nommer quelqu'un à la tête de ce mouvement populaire improvisé, c'est encore Mauril qui s'est levé pour proposer - pour ne pas dire imposer - la candidature de tante Gisèle.

Savait-il qu'il venait de réaliser un coup de maître? Tu lui demanderas, Michel. Mais je le connais. Il te répondra de son air pince-sans-rire: «Bien entendu que je le savais.» Puis il éclatera de rire. Et toi aussi mon frère. Je vous entends déjà vous esclaffer. Et ça me fait chaud au coeur.

***

Toi, P'pa, tu le connais moins. T'as quitté trop tôt. T'es parti en février 1994, et Mauril a été élu député fédéral d'Ottawa-Vanier l'année suivante. Quoi P'pa? Oui, c'est ça. C'est lui qui a succédé à ton bon ami Jean-Robert (Gauthier). Et Mauril a dignement porté le flambeau à son tour. Nous, à Vanier, l'avons vite adopté. On a vu en lui un vrai, un des nôtres. Ou comme tu disais: «Un gars qui a le coeur à la bonne place.»

Quoi P'pa? Oui, je sais, «Mauril» est effectivement un prénom inusité. En fait, il est si original et unique que la plaque d'immatriculation sur sa voiture se lisait: MAURIL. Sans blague. Je l'ai toujours taquiné avec ça. À toi de prendre la relève, P'pa. Il en rira. Tu verras, il a un bon sens de l'humour. Un humour pince-sans-rire, comme le tien.

Vous vous entendrez bien, vous deux, j'en suis sûr. Tu lui serviras un scotch à son arrivée, je pense qu'il aimera ça. Et il le mérite tellement. Il a été si courageux durant son combat. Tu lui diras qu'il nous a tous profondément inspirés. 

Mauril n'a jamais été un gros buveur, P'pa. Mais il m'a déjà confié qu'il aimait bien parfois, par beaux soirs d'été, s'asseoir paisiblement dehors chez lui avec son épouse Catherine et siroter tranquillement un bon scotch en contemplant le ciel. Je pense que c'était sa façon de temps à autre de dire merci à la vie.

Je dois vous quitter vous deux. Salut P'pa. Salut Michel. Embrassez Maman pour moi. Et lorsque vous accueillerez Mauril parmi les vôtres là-haut, pourriez-vous lui dire un mot de notre part?

Dites-lui simplement: merci. Merci pour tout. Il comprendra.

À bientôt Mauril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer