Les petits pieds de Lara

Lara Renaud a été sélectionnée au sein d'un... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Lara Renaud a été sélectionnée au sein d'un groupe de 24 danseurs et danseuses qui représenteront le Canada au World Dance Championship.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / La Gatinoise Lara Renaud, 14 ans, n'a jamais cessé de danser depuis l'âge de 4 ans.

Ses amies à la polyvalente de l'Île (elle poursuivra ses études au sein du programme sports-études à l'école secondaire Mont-Bleu en septembre) la surnomment «Happy Feet». Comme le jeune pingouin du film d'animation Les petits pieds du bonheur, qui défie courageusement les conventions en osant danser plutôt que de chanter comme le font tous les autres pingouins de sa colonie.

Lara souffrait d'un léger handicap à un oeil dans son enfance. Et le cache-oeil qu'elle devait porter la rendait timide et un peu complexée. Sa mère Tanya a alors proposé à sa fille de joindre une école de ballet de la région, en espérant que cette activité lui permette de combattre sa timidité. Bonne idée, Maman.

«Un jour, raconte Tanya en riant, Lara est revenue de ses cours de danse et elle était toute fière de me dire: "Maman! Je suis la seule ballerine pirate!"»

L'oeil de Lara est guéri depuis plusieurs années, mais il y a toujours un peu de cette timidité qui ne l'a jamais quittée. Mais une timidité qui fond comme neige au printemps dès qu'elle monte sur scène pour danser.

«La danse est pour moi une façon de m'exprimer, explique la jeune adolescente. Quand je suis sur scène, je me sens à ma place, je suis dans ma bulle. Je ne sais pas ce que je ferais si je n'avais pas la danse dans ma vie.»

«Je vais travailler fort d'ici là afin de remporter l'or (au World Dance Championship). D'entendre l'Ô Canada pendant que je prends place sur la plus haute marche du podium serait pour moi un rêve qui se réalise. Ce serait un accomplissement énorme.»

Lara Renaud

De la scène, Lara en a fait beaucoup au cours des dix dernières années.

Les 24 heures d'entraînement par semaine qu'elle consacre à l'Atelier de danse Carole Brouard, à Gatineau, lui ont permis de remporter d'innombrables prix régionaux, ainsi que des mentions d'honneur et des bourses au niveau national et aux États-Unis. En décembre dernier, elle a été choisie pour joindre la troupe du Alberta Ballet qui a présenté la classique Casse-Noisette au Centre national des arts d'Ottawa. Mais ses talents de danseuse ne se limitent pas au ballet. Lara excelle aussi à la claquette, au jazz contemporain, au hip hop et à l'acro-danse.

Si talentueuse est-elle qu'elle a récemment été invitée à un camp de perfectionnement intensif avec des chorégraphes de grande renommée à Los Angeles.

Mais elle a gentiment refusé, même si son rêve ultime est d'un jour danser sur scène avec les plus grands artistes et les plus grands noms du monde de la musique.

Les Olympiques de la danse

Si Lara a refusé cette invitation, c'est parce qu'elle a été sélectionnée au sein d'un groupe de 24 danseurs et danseuses canadiens qui représenteront le pays à la compétition de danse la plus prestigieuse au monde, le World Dance Championship, qui se déroulera en Allemagne du 29 novembre au 4 décembre prochain.

Il s'agit ni plus ni moins que des Jeux olympiques de la danse où les gagnants se voient décerner des médailles d'or, d'argent et de bronze, et où l'hymne national du médaillé d'or est joué pendant qu'on hisse les drapeaux des pays gagnants.

Des milliers de danseurs représentant 90 pays prendront part à ces compétitions. Et les petits pieds de Lara vont s'exécuter dans la discipline de la claquette. Lara sera la seule représentante du Québec à ce championnat international.

«Je vais travailler fort d'ici là afin de remporter l'or, dit Lara. D'entendre le Ô Canada pendant que je prends place sur la plus haute marche du podium serait pour moi un rêve qui se réalise. Ce serait un accomplissement énorme. Mais je sais que je devrai travailler très fort pour y arriver. Et je vais tout donner.»

Pour lui donner un coup de pouce

Bien que Lara Renaud représentera le Canada à ces championnats mondiaux de danse, la jeune Gatinoise ne recevra aucun appui financier. C'est elle-même qui devra financer son voyage en Allemagne. Une facture se chiffre à approximativement 5000$.

Pour lui offrir un don, visitez sa page GoFundMe. Si vous êtes une entreprise qui souhaite la commanditer, envoyez un courriel à gocanadadance@gmail.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer