L'épicerie

Actuellement, la façon dont Statistique Canada recueille les... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Actuellement, la façon dont Statistique Canada recueille les prix pour l'IPC est, essentiellement, en visitant les magasins.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / «On parle encore de ça ?

- On parle encore de quoi, Manon ?

- En page 6 du Droit (édition de mercredi). T'as pas lu ?

- Comment veux-tu que je le lise, tu monopolises le journal depuis qu'il est arrivé.

- Tu peux le lire sur mon iPad. L'application du Droit n'est pas là comme décoration, tu sais ?

- Alors lis-le sur ton iPad, toi, et passe-moi le journal.

- D'accord. D'accord. Vieux bougon matinal.

- « L'épicerie du Vieux-Hull toujours vivante », qu'on titre en page 6. C'est de ce texte que tu parles, Manon ?

- Oui.

- Et pourquoi ce sujet t'interpelle-t-il ? As-tu l'intention de déménager dans le Vieux-Hull ? Si oui, j'aurais aimé en être avisé.

- Je trouve ça curieux, c'est tout. Ça fait des années qu'on parle d'une épicerie dans le Vieux-Hull, mais il n'y a rien qui bouge.

- C'est probablement parce que les chaînes d'alimentation ont fait des études de marché et qu'elles en concluent qu'un supermarché à cet endroit ne serait pas rentable.

- Tu crois ?

- Je ne vois pas autre chose. Certaines personnes du Vieux-Hull aimeraient bien avoir le beurre et l'argent du beurre par moments. On ne veut pas des deux tours Brigil dans ce quartier. Donc la densification urbaine ne se fait pas. Mais en même temps, on voudrait un supermarché dans un quartier où on ne compte tout simplement pas assez de résidents pour justifier l'ouverture d'une grande épicerie à la Loblaws ou Metro. Cherchez l'erreur.

- Mais là on dit Denis qu'on étudiera la possibilité d'aménager une épicerie dans l'édifice où se trouve la SAQ Dépôt qui déménagera à Gatineau en novembre prochain.

- Oui, elle est bonne celle-là. Tu te souviens de ce qui se trouvait dans cet édifice avant la SAQ Dépôt ?

- Hmmm... Ce n'était pas une épicerie ?

- Exactement, Manon. Un IGA si ma mémoire est bonne. Et auparavant, un A.L Raymond. Et il y a sûrement une raison pour laquelle il n'y est plus. C'est plutôt rare qu'on déménage ou qu'on vend quand les affaires vont bien. Tout comme il y a une raison d'ailleurs pour laquelle la SAQ Dépôt déménage à Gatineau.

- Coudonc, Denis Gratton. T'es bien pessimiste.

- Réaliste. Il y a une nuance.

- On pourrait construire une plus petite épicerie dans le Vieux-Hull. Pas besoin d'un Costco avec un stationnement à perte de vue.

- Le Vieux-Hull a déjà sa petite épicerie.

- Où ça ?

- Chez Monette, rue Eddy. Dans mon livre, ce commerce est d'abord et avant tout une épicerie. De là pourquoi l'endroit se nomme : Marché Monette.

- Ouais... Peut-être Denis. Mais ce n'est pas là que t'auras besoin d'un panier d'alimentation, mettons.

- On y trouve l'essentiel. Des fruits, des légumes, de la viande et le reste. C'est sûr que t'auras pas le choix entre 25 sortes de sauces à spaghetti comme dans certains supermarchés. Mais l'essentiel est là. C'est une petite épicerie. Rien de plus, rien de moins. En fait, si les gens du Vieux-Hull ne veulent pas aller trop loin pour trouver une plus grosse épicerie, ils n'ont qu'à traverser ici, en Ontario.

- Au Loblaws de la rue Rideau, tu veux dire ?

- Pourquoi pas ? C'est à cinq minutes du Vieux-Hull. Et un peu plus loin à Vanier, il y a un Metro et un Loblaws beaucoup plus grand que celui de la rue Rideau. Les gens pourraient même en profiter pour s'approvisionner en vin et en lait qui coûtent beaucoup moins cher en Ontario qu'au Québec.

- Parlant d'épicerie Denis, que mangerais-tu pour souper ce soir ?

- Une tourtière de chez Monette, ça te va ?

- C'est parfait. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer