Chronique d'un «p'tit torvisse»

CHRONIQUE / La majorité d'entre vous, chers lecteurs, avez... (Thinkstock)

Agrandir

Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / La majorité d'entre vous, chers lecteurs, avez vite compris que ma chronique du vendredi 1er avril intitulée «Pour être plus près de Dieu» était un gigantesque poisson d'avril.

Par contre, certains d'entre vous - et beaucoup plus que je le prévoyais - avez mordu à l'hameçon. Comme cette dame d'un certain âge qui s'est précipitée en larmes au couvent des Servantes de Jésus-Marie, vendredi matin, pour se faire dire par ces dernières qu'il s'agissait d'un poisson d'avril, gracieuseté de Gratton.

Et cette même dame de conclure son message laissé dans ma boîte vocale comme suit: «Tu m'as bien eue, mon "p'tit torvisse".»

Dans ce papier, je racontais que Gilles «Brigil» Desjardins s'apprêtait à acheter le couvent des Servantes de Jésus-Marie de la rue Laurier, dans le secteur Hull, pour le démolir et construire ses deux tours sur ce terrain. Et qu'un nouveau couvent pour ces soeurs cloîtrées allait être aménagé au 55e étage de la plus haute des deux «tours Brigil». Imaginez...

Sachez que Gilles Desjardins et la mère servante générale de cette congrégation étaient dans le coup - et que j'avais leur permission pour aller de l'avant avec cette chronique. Mais comme m'a dit la mère servante générale: «Pourvu que les lecteurs savent que ça vient de vous, M. Gratton, et non de nous.»

C'est fait, ma soeur. Ils le savent maintenant. Et merci pour votre collaboration. Ce fut un plaisir de rire un peu avec vous.

Signé votre ami Denis, dit le «p'tit torvisse».

***

Des excuses du conseiller LeBlanc

Dans la grande entrevue du samedi 26 mars dernier, le nouveau conseiller municipal gatinois  Jean-François LeBlanc partageait son opinion sur la dernière campagne électorale fédérale lorsqu'il a déclaré ce qui suit: «Je pense que (l'ancienne députée néo-démocrate de Gatineau) Françoise Boivin aurait eu des chances d'être réélue, mais elle n'a pas fait de campagne. [...] Elle n'était pas présente lors des débats et dans les activités durant la campagne.»

Le conseiller LeBlanc a tenu à s'excuser publiquement auprès de Mme Boivin pour ces propos.

Voici le courriel qu'il m'a fait parvenir en me demandant de le partager avec les lecteurs du Droit: «Ce n'est pas à moi de commenter la campagne politique fédérale à un journaliste, surtout de commenter les agissements d'une autre personne sans l'avoir accompagnée pendant la campagne. Je regrette ces propos et je suis désolé du mal que cette citation a créé à une politicienne que j'admire et je respecte beaucoup. Toutes mes excuses à Françoise Boivin.»

Pour les anciennes du couvent Rideau

Je vous en ai déjà parlé, il y aura bientôt une rencontre des anciennes du Couvent Rideau.

Ce rassemblement se tiendra le dimanche 29 mai prochain, de 13h à 17h, à la salle des Chevaliers de Colomb du 260, chemin McArthur, dans le secteur Vanier. Le coût est de 17$.

Pour des billets ou pour de plus amples renseignements, contactez Lorraine Désormeaux (613-241-7816 ou ldesor@gmail.com).

Les Maîtres

Si les météorologues disaient vrai mardi, une bordée de neige nous est tombée dessus durant la nuit de mardi à mercredi. Joie...

Consolez-vous, amis golfeurs, nous jouerons dans la région d'ici la fin du mois d'avril, j'en suis certain. Et en attendant, on peut toujours regarder le Tournoi des Maîtres qui débute jeudi.

Ma prédiction pour le vainqueur de ce premier tournoi majeur de la saison de la PGA: Phil Mickelson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer