La neuvième vie de Daisy

Kady Chemery (au centre) a fait cinq heures... (Courtoisie)

Agrandir

Kady Chemery (au centre) a fait cinq heures de route pour venir à Gatineau récupérer sa chatte Daisy. On la voit en compagnie d'Émilie Villeneuve, préposée aux recherches à la SPCA de l'Outaouais (à gauche), et Sophie St-Amour, préposée aux soins animaliers (à droite).

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / (Mardi matin.) Drrrrring...

«Allô?

- Bonjour madame. Est-ce que je parle à Kady Chemery, à Sudbury?

- Oui.

- Je suis Émilie Villeneuve, préposée aux recherches à la SPCA de l'Outaouais.

- Heu... oui?

- C'est vous qui avez placé une photo de votre chatte perdue sur (le site Web de petites annonces) Kijiji?

- C'est moi.

- Mme Chemery, nous avons votre chatte Daisy avec nous. Elle a été trouvée dans la rue il y a quatre jours et apportée ici, à la SPCA, à Gatineau. Elle était déshydratée et en très mauvais état. Mais elle se porte un peu mieux aujourd'hui, bien qu'elle soit plutôt amorphe depuis son arrivée. C'est notre préposée aux soins animaliers, Sophie St-Amour, qui a reconnu votre chatte par la photo que vous avez mise sur le Web.

- Vous êtes certaine qu'il s'agit bien de Daisy?

- Je vous transmets immédiatement une photo d'elle, Mme Chemery. Vous pourrez vérifier.

- Si c'est bien d'elle, j'arrive!»

***

«J'arrive!, a dit Kady Chemery. Cette jeune femme a quitté Sudbury, dans le nord de l'Ontario, pour faire cinq heures de route - 10 heures aller-retour - pour récupérer sa chatte âgée de 17 ans. C'est ce qu'on appelle un amour inconditionnel pour son animal domestique. Mais il faut dire que Mme Chemery cherchait sa précieuse Daisy depuis maintenant... deux ans.

Reculons un peu dans le temps.

Kady Chemery est déménagée avec une amie à Gatineau en 2013. Mais incapable de se trouver un emploi stable dans la région, elle a décidé de rentrer chez elle, à Sudbury, en septembre 2014. Mais quelques semaines avant de quitter la région, sa meilleure amie, Daisy, a disparu.

«Il y avait une fête chez moi et un de mes invités a laissé la porte ouverte de la maison de la rue St-Louis où j'habitais, et Daisy a pris la fuite, de raconter Mme Chemery au bout du fil. C'était durant le Festival de montgolfières et le parc où cet événement a lieu se trouvait pratiquement dans ma cour. Il y avait donc des milliers de gens qui circulaient dans les rues ce soir-là, et je n'ai jamais pu retrouver Daisy. J'ai donc placé une annonce sur Kijiji, et je renouvelle cette annonce depuis. Je n'ai jamais perdu espoir de la retrouver. Bien qu'après presque deux ans, je ne m'attendais plus tellement à ce qu'on la trouve... Quand la dame de la SPCA m'a appelée, mardi, j'étais estomaquée et un peu sous le choc. Je n'en croyais pas mes oreilles.»

«Daisy est dégriffée et elle est une chatte d'intérieur, de poursuivre Mme Chemery. Elle ne sortait jamais de la maison. Elle est vieille et inoffensive et elle ne saurait pas comment se défendre contre un autre animal. Je ne sais vraiment pas comment elle a pu survivre dans la rue pendant presque deux ans. C'est incroyable. Presque un miracle.

- Et comment Daisy a-t-elle réagi en vous apercevant à la SPCA de l'Outaouais?, que je lui demande.

- On m'a dit qu'elle n'avait jamais autant bougé depuis son arrivée là-bas. Qu'elle n'avait jamais eu autant de vie, autant d'énergie.

- Et que fait Daisy au moment où on se parle?

- Elle vient de manger, elle va beaucoup mieux et elle dort maintenant, blottie sur le divan. Et elle ronronne.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer