C'est la faute aux bâtons

CHRONIQUE / (Samedi dernier...) «As-tu d'autres magasins à... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / (Samedi dernier...) «As-tu d'autres magasins à visiter, Manon?

- Non, Denis. Le Michael's était le dernier.

- Enfin! Tu devrais faire comme moi l'an prochain.

- Que veux-tu dire?

- Vois-tu, toi, quand les gens te demandent ce que tu veux pour Noël, tu réponds n'importe quoi. Tu veux qu'ils te surprennent. Alors tu te retrouves après les Fêtes avec des cartes-cadeaux de trois, quatre ou cinq magasins différents. Et c'est moi le "chanceux" qui doit te suivre partout dans ton magasinage. Winners, Sears, Michael's, La Vie en rose, ça ne finit plus.

- Je ne t'ai pas entendu te plaindre dans la boutique La Vie en rose, Denis Gratton.

- J'ai juste pris une petite pause de mon chialage dans ce magasin, c'est tout. Rien à voir avec ce qu'on y vend. 

- Oui, c'est sûrement ça. Mais que voulais-tu dire par "l'an prochain tu devrais faire comme moi"?

- C'est que moi, je ne demande que des cartes du magasin Golf Town. Et c'est exactement ce que j'ai reçu en cadeaux: que du Golf Town. Donc un seul magasin à visiter, et plus d'argent à y dépenser.

- Eh bien t'es chanceux, Denis, le Golf Town est juste là, à trente secondes d'ici.

- Je sais. Mais je vais repasser parce que je ne sais pas encore ce que je veux... en premier.

- En premier...!? Mais qu'as-tu besoin au juste?

- Des balles, des polos, des pantalons, un nouveau putter (fer droit), un nouveau bois numéro 3, une ou deux casquettes, et un nouveau sand wedge (cocheur de sable).

- Seigneur! Combien coûtera tout ça?

- On est rendu dans les quatre chiffres, Manon.

- Et combien as-tu reçu d'argent au total durant les Fêtes? 

- 200$.

- Et que peux-tu t'acheter sur ta liste avec 200$?

- Un putter. Celui que j'aimerais coûte à peu près ça: 200$.

- Deux-cent piasses pour un seul bâton de golf!?

- Attends de voir le prix du bois 3.

- Mais c'est complètement fou!? Et quand comptes-tu te procurer toutes ces choses sur ta liste? Quand tu gagneras à la 6/49?

- Non. Je les achèterai à la mi-août l'an prochain.

- Cet été, tu veux dire?

- Non. L'an prochain. En 2017.

- Mais pourquoi si loin?

- Parce qu'à ce moment-là, j'aurai accumulé toutes les cartes-cadeaux reçues à Noël de cette année et de l'an prochain, à la fête des pères de cette année et de l'an prochain et à ma fête en début août.

- De cette année et de l'an prochain?

- C'est ça, Manon.

- Et entre-temps, que vas-tu faire pour jouer au golf?

- Je vais continuer à porter mes vieux vêtements et je vais m'acheter des balles bon marché. Et sans ces nouveaux bâtons dont j'ai besoin, je vais continuer à mal jouer.

- Ah bon. Parce que c'est la faute aux bâtons si tu joues mal?

- C'est la seule raison que je puisse voir.

- À ta place Denis, ce ne sont pas des cartes pré-payées que je demanderais en cadeaux.

- Que demanderais-tu alors?

- Des leçons de golf.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer