Te souviens-tu, mon frère?

CHRONIQUE/ La semaine dernière... (Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE/ La semaine dernière...

«Tu te couches bientôt, Denis?

- Oui, Manon. Je suis crevé.

- Une dure journée?

- Une journée de fou. Tu sais comme je déteste magasiner. Et à quelques jours de Noël, c'est un véritable enfer. Et la pluie verglaçante n'a pas aidé! L'an prochain, je fais mes emplettes de Noël en août.

- Tu dis la même chose chaque année, Denis, mais tu attends tout de même à la dernière minute chaque année.

«À quel âge, Jean-Pierre, est-elle devenue l'ennemie, la neige? On l'attendait tant quand nous étions enfants.»

- J'aurais dû m'écouter et offrir des cartes prépayées à tout le monde. Mon magasinage de Noël m'aurait pris cinq minutes plutôt que cinq heures. Sapré temps des Fêtes.

- Vieux grincheux. Bon, moi je vais me coucher. Oh, j'oubliais. Je dois mettre nos cartes de Noël à la poste demain matin. Il ne te reste plus qu'à les signer. Elles sont sur la table dans la cuisine.

- On aurait pu envoyer des courriels.

- Des cartes-cadeaux, des courriels... Je te dis que t'es dans l'esprit des Fêtes cette année, toi! Tout le monde pourrait aussi se Skyper au réveillon, si tu veux.

- Pfff... Elles sont pour qui, ces cartes de Noël?

- Nos amis, mon père en Gaspésie et tes frères François, à Windsor, et Jean-Pierre, à Toronto. N'oublie pas de les signer s'il te plaît.

- Oui, oui. Bonne nuit.»

(Bon, plus qu'une seule à signer. Elle est pour qui celle-là? Pour Jean-Pierre. Je me demande comment il va, mon frère...)

***

Te souviens-tu Jean-Pierre des hivers de notre enfance?

La patinoire dans la cour arrière où nous nous transformions en Jean Béliveau, en Bobby Orr, en Gordie Howe. Cette patinoire qu'il fallait arroser tard le soir, dans des froids qui aujourd'hui nous glaceraient le sang. Mais nous étions jeunes, immortels et invincibles. Et le froid, à l'époque, nous laissait de glace...

Comme la neige. À quel âge, Jean-Pierre, est-elle devenue l'ennemie, la neige? On l'attendait tant quand nous étions enfants. Et dire qu'aujourd'hui, ce Noël vert est presque une réjouissance.

L'hiver 1971. Tu t'en souviens, mon frère? Il avait tellement neigé. Les bancs de neige dans les rues de Vanier étaient devenus des montagnes à escalader et des monts à conquérir. À nos risques et périls, oui. Mais surtout à notre grande joie.

Te souviens-tu Jean-Pierre des Noëls de notre enfance?

Le sapin que maman recouvrait de mille et une guirlandes d'argent. Les innombrables cartes de Noël qui recouvraient la rampe d'escalier. L'odeur de tourtières qui flottait dans la maison. L'interminable messe de minuit. Le réveillon chez oncle Gilles et tante Gisèle. Et enfin, le matin de Noël.

Et les cadeaux. Tu t'en souviens Jean-Pierre? Des jeux et des jouets, surtout. Et le contraire nous aurait profondément déçus. Le Monopoly, le Spirographe, le Lite-Brite, t'en souviens-tu? Et, bien entendu, le Slinky annuel qui nous amusait le temps d'une chanson avant de se retrouver dans le fond du bac à jouets avec les autres Slinky brisés.

Mais ce que j'aimais le plus de nos hivers d'enfance, Jean-Pierre, c'est que le congé scolaire du temps des Fêtes était l'un des rares moments dans l'année où nous étions tous ensemble, frères et soeurs, du matin au soir à la maison. À rire, à jouer, à s'amuser.

Ces moments me manquent. Plus les années passent, plus ils me manquent.

Aujourd'hui Jean-Pierre, tu passes les Fêtes avec les tiens à Toronto. Et je comprends. C'est là-bas qu'est ta vie aujourd'hui. En fait, la vie nous a tous séparés. Et c'est normal.

Mais nous aurons toujours nos souvenirs d'enfance. Nos souvenirs des plus beaux Noëls qui soient, parce que nous étions ensemble. Simplement parce que nous étions ensemble.

Et ces souvenirs impérissables des Fêtes nous permettront toujours de rentrer à la maison... ne serait-ce que dans nos rêves.

Joyeux Noël mon frère.

Joyeux Noël tout le monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer