Notre place, notre drapeau

Lors du grand rassemblement de S.O.S. Montfort, en... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Lors du grand rassemblement de S.O.S. Montfort, en 1997, notre drapeau n'y était pas par protocole. Il y était par fierté.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien d'abord... bonne fête chers compatriotes franco-ontariens!

C'est notre fête en ce 25 septembre. Notre journée. Notre place. Et c'est aussi le 40e anniversaire de notre drapeau.

J'avais 15 ans quand ce drapeau a été hissé pour la toute première fois à Sudbury. Et pour être bien franc avec vous, il me laissait pas mal indifférent, le vert et blanc.

Je vivais à Vanier où, à l'époque, 98% de la population était francophone. Dans ma tête, j'étais Canadien français, point à la ligne. Et mon drapeau était celui du Canada.

Oui, je savais que ça brassait au Québec et qu'un certain René Lévesque s'était donné comme mission de faire de la Belle Province un pays, qualifiant au passage les francophones hors Québec de dead ducks.

Mais l'adolescent que j'étais était plus préoccupé par la fiche des Expos de Montréal, par le nouveau disque de Supertramp et par la nouvelle fille dans ma classe qui m'était tombée dans l'oeil que par l'effervescence souverainiste au Québec et ses conséquences sur les francophones ailleurs au Canada.

Et tout à coup, en ce 25 septembre 1975, voilà que nous, les francophones de l'Ontario, devions nous doter d'un drapeau pour nous affirmer, pour nous justifier, pour prendre notre place dans cette mer anglophone ontarienne. En l'espace de quelques années, voire d'un clin d'oeil, nous étions devenus des Franco-Ontariens. Un peuple minoritaire.

Et je n'y comprenais rien.

J'ai grandi et j'ai compris. J'ai compris qu'il fallait dorénavant lutter jusqu'à ce que mort s'ensuive pour la survie de notre langue chez nous. Et le drapeau franco-ontarien a pris, à mes yeux, tout son sens.

Puis, on l'a un peu oublié. Bien sûr, il était de tous les rassemblements franco-ontariens. Et lors du gala pour célébrer l'adoption de la Loi 8, en 1986, notre drapeau flottait un peu partout. Et on l'a brandi bien haut quand Paul Demers a entamé pour la toute première fois les premières notes de la chanson thème des Francos, Notre Place. Un grand moment de fierté pour tous les francophones en province.

Mais jamais n'ai-je vu autant de drapeaux franco-ontariens que lors du grand rassemblement de S.O.S. Montfort, en 1997. Cette fois-là, notre drapeau n'y était pas par protocole, par obligation ou pour décorer l'endroit. Jeunes et moins jeunes, par milliers, le brandissaient avec fierté.

Le message était clair. Le message était lancé. Plus jamais nous ne reculerons. Plus jamais nous n'abdiquerons. Notre drapeau allait flotter, et flotter pour toujours.

Et aujourd'hui, plus personne ne le regarde en se grattant à la tête et en se demandant: «C'est quoi, ce drapeau-là?»

Car grâce à la lutte acharnée des francophones de l'Ontario depuis des décennies, grâce à d'innombrables rassemblements franco-ontariens, grâce à la lutte historique de S.O.S. Montfort, grâce aux impressionnants Monuments de la francophonie et leur drapeau vert et blanc géant érigés un peu partout en province, et grâce à un peuple fier et debout, tous savent maintenant qu'on est là pour y rester et qu'on a pris notre place «aujourd'hui pour demain».

Bonne fête les Francos.

***

Autre preuve que nous sommes là pour rester et que notre drapeau est respecté par la majorité?

On apprenait plus tôt cette semaine que la levée annuelle de notre drapeau devant Queen's Park en cette Journée des Franco-Ontariens n'allait pas avoir lieu cette année, en raison d'une erreur de communications entre l'Assemblée de la francophonie (AFO) et le gouvernement ontarien.

Or, la situation a été «miraculeusement» réglée à la toute dernière minute, et vendredi après-midi, à 16h, le «vert et blanc» sera hissé devant Queen's Park en présence de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer