Retraverser le pont?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Mercredi matin.)

«Denis.

- Oui, Manon.

- Je pense qu'on devrait retourner vivre à Gatineau.

- Mais pourquoi!? T'en as assez de payer moins d'impôt en Ontario? Non, je le sais. T'es tannée d'avoir un médecin de famille. C'est ça?

- Idiot. Je dis ça parce que je regarde sur le web les résultats d'une étude qui démontre que les femmes qui habitent Gatineau ont une meilleure qualité de vie que les femmes qui habitent Ottawa, ou pratiquement toute autre ville au Canada.

- Mais de quoi parles-tu?

- J'ai ces résultats devant moi, à mon écran. Veux-tu que je t'explique?

- Ai-je le choix?

- Pas vraiment.

- Alors je suis tout ouïe.

- Alors voici. Selon une étude du Centre canadien de politiques alternatives, les...

- Ça mange quoi en hiver, ça?

- Quoi ça?

- Le Centre canadien de politiques je-ne-sais-plus-trop.

- Je le sais-tu, moi! C'est toi le journaliste. C'est toi qui devrait savoir ça. Là, laisse-moi poursuivre. Donc selon ce centre... là, Gatineau se classe deuxième sur 25 villes canadiennes où il fait bon vivre pour les femmes. La première étant Victoria.

- Et Ottawa?

- Une piètre 11e place.

- Et sur quoi se base-t-on, Manon, pour en arriver à une telle conclusion?

- On a fait la comparaison entre le statut des hommes et des femmes dans les domaines de la sécurité financière, du leadership, de la sécurité personnelle, de l'éducation et de la santé.

- La santé!? Si Gatineau est si magnifique pour les femmes au niveau de la santé, pourquoi plus de la moitié d'entre elles viennent accoucher à Montfort? Et pourquoi compte-t-on plus de plaques du Québec que de l'Ontario dans les terrains de stationnement des cliniques médicales Appletree, à Ottawa?

- Bon, la "santé" n'a peut-être pas scoré fort, fort dans cette étude. Donc j'imagine que Gatineau est plus forte que toutes les autres villes dans les autres domaines.

- Comme dans le leadership.

- Que veux-tu dire, Denis?

- Sur 24 élus à la table du conseil municipal d'Ottawa, on ne compte que quatre femmes. Donc un sixième du conseil. Tandis que sur 19 élus à la table du conseil de Gatineau, on compte six femmes, presque le tiers du conseil.

- Tu savais ça, toi? Juste comme ça?

- C'est moi le journaliste, Manon. Pas toi.

- Pffff... En tout cas, c'est un pensez-y bien.

- Quoi ça?

- De redéménager à Gatineau.

- D'accord Manon. Je vais passer mon été à y penser. Maintenant tu m'excuseras, il me reste une chronique à écrire avant de tomber en vacances.

- T'as hâte d'aller au chalet, Denis?

- Très hâte. Et à mon retour au travail en août, j'entamerai ma 25e année au Droit.

- Tu vieillis, mon Nini.

- Peut-être. Mais douze autres mois et le patron me remettra ma montre pour mes 25 ans!

- Enfin!

- Mais... pourquoi dis-tu ça Manon?

- Parce que t'auras enfin l'heure juste.

- C'est un jeu de mots, ça?

- Je pense que oui.

- Misère...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer