Miel alors!

L'«hôtel» d'abeilles, rempli de branches d'arbres, a été... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'«hôtel» d'abeilles, rempli de branches d'arbres, a été aménagé sur le côté nord du Château Laurier pour permettre à ces insectes de s'y abriter et de profiter d'une sorte de «relais».

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jeudi dernier :

« T'as lu ça dans LeDroit, Denis ?

Je n'ai encore rien lu, Manon. Tu monopolises le journal depuis tantôt ?

Le Château Laurier offre maintenant l'hébergement aux abeilles.

Quoi ! ?

C'est ce qui est écrit. Cet hôtel participe à un programme de pollinisation.

Donc, on y a aménagé une maison pour les abeilles.

Eh bien. La cuisine du Château Laurier ne manquera jamais de miel.

Non, ce n'est pas vraiment une ruche qu'on a installée. Il n'y a pas miel qui se fera là. Ce sera plutôt comme un refuge, une sorte de relais.

Ah bon. Je peux entendre deux abeilles se parler : Dis donc Albert, je ne sais pas si tu te sens comme moi, mais je commence à en avoir assez de butiner de fleur en fleur. Ça te dirait d'arrêter une nuit à l'hôtel ? T'es malade, Georgette ! ? Cet hôtel est un Fairmont. Ça va nous coûter une aile ! Ne piques pas une colère, Albert. On peut peut-être payer avec nos Air Miles. Dieu sait qu'on en a, ça fait trois semaines qu'on vole !

T'es idiot Denis. Moi, je trouve que c'est une bonne idée. Pauvres petites bêtes, elles ont le droit elles aussi à un peu de répit.

Peut-être Manon, mais elles ne donneront certainement pas de répit aux clients humains du Château Laurier.

Que veux-tu dire ?

Y a-t-il quelque chose de plus fatigant qu'une abeille qui te tourne autour de la tête ? Là, elles seront des centaines à tourner autour de la tête des gens.

Il n'y a aucun danger, Denis.

Quoi ? Ont-elles leur propre plancher dans l'hôtel ? T'as déjà été piquée par une abeille, Manon ? Crois-moi, c'est assez douloureux, merci.

Mais ces abeilles ne piqueront pas. C'est écrit dans LeDroit. Elles ne piqueront pas car elles n'ont pas de reine à protéger.

Et elle sera où la reine ? Au Queen Elizabeth ?

La reine reste chez elle dans la ruche. Elle ne voyage pas.

Elle a peur de voler ?

Idiot.

Donc si je comprends bien, la reine sera dans sa ruche à attendre ses sujets pour qu'ils lui apportent du pollen, mais ceux-ci seront plutôt en train de se la couler douce dans le jacuzzi de leur chambre d'hôtel en attendant le service aux chambres. C'est ça ?

Laisse donc faire Denis. Tu liras ce texte tantôt. T'en apprendras peut-être un peu plus sur les abeilles.

Elles ne piqueront pas pffff ! Donne une claque à une abeille qui te bourdonne dans l'oreille pour voir ce qui t'arrivera. Reine sur place ou pas, tu vas y goûter. Et attends que les guêpes apprennent qu'il y a un hôtel d'ouvert pour les abeilles. Elles vont envahir la place comme les Américains qui débarquent avec leurs gros sabots en République dominicaine.

Je savais que je n'aurais pas dû t'en parler. Tu tournes tout au ridicule.

S'cuse-moi. Je ne le ferai plus.

Eh bien ! Attends de lire ça à la page suivante. Un exhibitionniste a été arrêté derrière l'école secondaire Mont-Bleu. Un exhibitionniste de 79 ans !

Tu ne répliques pas, Denis ?

Veux-tu vraiment que je commente cette nouvelle, Manon ?

Heu à bien y penser, non.

Sage décision. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer