En français, SVP!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je déteste quand les choses se font «in English only» dans mon coin de pays...

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, a participé le 29 avril dernier à un forum avec une quarantaine de résidents de Vanier pour discuter de sécurité routière sur l'avenue McArthur. Et il a résumé les grandes lignes de cette rencontre dans une publicité achetée et publiée dans le mensuel Perspective Vanier.

Ce journal communautaire existe depuis environ 15 ans. Il est bilingue, mais la majorité des textes qui y sont publiés sont en français. Exemple: dans son édition de mai 2015, on compte 12 textes en français contre sept en anglais. Là n'est pas le problème. Tout résident de Vanier a selon moi le droit d'être informé dans sa langue maternelle sur ce qui se passe dans son patelin.

Le problème est celui-ci: la publicité achetée par le conseiller Fleury pour informer ses concitoyens de Rideau-Vanier est publiée uniquement en anglais. Plutôt surprenant de la part d'un élu francophone qui s'est clairement affiché en faveur du bilinguisme officiel pour la Ville d'Ottawa.

Et aux dernières nouvelles, on comptait toujours «quelques» contribuables francophones dans Rideau-Vanier. (30,8 % de la population de ce quartier, pour être exact. Sur 23 quartiers à Ottawa, il vient au troisième rang de ceux qui comptent le plus de francophones, après les quartiers Cumberland et Innes, et devant celui d'Orléans.)

Et là où mon sang a bouilli et que mon trillium s'est affolé, c'est en lisant dans cette publicité que «la version française est disponible en ligne au mathieufleury.ca/fr/». Comme dirait le nouveau chef du PQ, Pierre Karl Pédaleau: «En français, SVP!»

Les francophones doivent donc faire l'effort d'aller chercher ailleurs que dans ce mensuel gratuit et laissé à leur porte pour savoir comment la sécurité sera améliorée sur l'avenue McArthur. Désolant.

Et que font les contribuables de langue française qui n'ont pas d'ordinateur à leur disposition? Toutes ces personnes âgées dépassées par les nouvelles technologies ou simplement indifférentes devant elles, que font-elles? Les gens et les familles à faible revenu qui ne peuvent tout simplement pas se permettre un ordi ou un téléphone intelligent, que font-ils?

Sans avoir de statistiques sur le sujet, je parie qu'un important pourcentage des gens de Vanier qui lisent le Perspective Vanier mensuellement sont d'un «certain âge» et qu'un ordi pour eux est aussi essentiel dans leur vie qu'un pet rock.

Donc tous ces gens qui voudraient en savoir plus long sur ce que le conseiller Fleury a à leur annoncer dans le mensuel vaniérois du mois de mai doivent le lire en anglais. Désolant, disais-je.

J'en conclus, par contre, qu'il s'agit probablement d'une simple erreur de parcours de la part de Mathieu Fleury. Si un élu d'Ottawa est présent dans la communauté francophone et à l'écoute des besoins et des revendications de celle-ci, c'est bien lui. Il est, à mon humble avis, un précieux allié.

Donc une simple erreur de parcours, mettons.

Ceci dit monsieur le conseiller, j'ai été fouiller sur votre site web pour la traduction de cette «info-publicité» publiée en anglais dans Perspective Vanier et... je n'ai rien trouvé.

Vrai, je suis un peu dinosaure dans le merveilleux monde virtuel, mais j'ai eu beau chercher pour ce texte, mercredi matin, il n'y avait rien à faire, il était introuvable.

(Soupir...) Je déteste quand les choses se font «in English only» dans mon coin de pays...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer