Rêver aux séries

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Devrait-on commencer à préparer le défilé de la Coupe Stanley?

Parce que si les Sénateurs d'Ottawa poursuivent leur croisade comme ils le font depuis trois semaines, aucune équipe ne pourra les arrêter. Et les magasins Canadian Tire de la région vendront un nombre record de chaises de parterre aux clients qui ne voudront rien manquer de la parade.

Je m'emporte, je le sais. C'est toujours comme ça quand il est question de «mes» Sénateurs. Mais avouez, chers amis partisans des Sens, qu'on s'amuse en maudit ces derniers temps.

Il y a environ deux mois, regarder un match des Sens n'était plus un plaisir, mais presqu'un devoir. (Mais enfin, un devoir pour moi puisque je suis l'Ambassadeur officiel des Sénateurs, un titre très, très sérieux). Mais disons que c'était devenu un peu lassant de regarder son équipe jouer de façon médiocre, presque amorphe.

Quand le match prend fin et que vous vous dites: «merde, j'aurais peut-être dû regarder 30 vies et L'auberge du chien noir», vous savez que vous venez de passer une très longue soirée.

Les Sénateurs croupissaient au 11e rang. Les experts leur donnaient à peine 3% des chances de participer aux séries éliminatoires. Tout le monde s'était tourné, non pas vers la course aux séries, mais bien vers la course au premier choix au repêchage, voire vers Connor McDavid. On voyait déjà ce «futur Crosby» dans l'uniforme des Sens.

Puis soudain, le vent a tourné. Les deux gardiens des Sens ont été blessés et un drôle de type surnommé le «Hamburglar» s'est emmené alors que les Sénateurs affrontaient ce soir-là les Canadiens de Montréal.

Je me souviens encore de ce que j'ai dit à mes collègues partisans du CH, quelques heures avant le tout premier match de ce Andrew «Hamburglar» Hammond:

«En tout cas, si vous n'êtes pas capables de nous battre ce soir avec notre gardien numéro3, sinon 4, devant le filet, vos p'tits gars ont de sérieux problèmes.»

Puis à la surprise générale, Hammond a gagné. Et gagné encore. Il s'est ensuite permis un balayage de la Californie. Et il pleut des hamburgers au Centre Canadian Tire depuis.

Incroyable. Tout à fait incroyable.

LES HAMBURGERS

Parlant de ces pluies de hamburgers.

Je trouve ça amusant. Je ne suis pas le genre qui lancerait son hamburger, c'est trop bon un hamburger. Un hot-dog, peut-être. Un vulgaire pogo, certes. Mais pas un précieux hamburger.

C'est toutefois rafraîchissant de voir (enfin) une ambiance de plaisir et de fête au Centre Canadian Tire. Comme disait ma grand-mère: «des fois dans la vie, ça fait du bien de lâcher son fou».

Mais j'ai récemment lu quelques commentaires sur Facebook de gens qui déplorent ce geste, soit celui de lancer de la nourriture sur la glace.

«Pensez aux enfants qui se couchent le ventre vide», a écrit un Facebookien. «Pauvre mère monoparentale qui a de la difficulté à nourrir ses enfants et qui voit à la télé cet affreux gaspillage de denrées», a commenté l'autre. Il y en avait plus, mais vous voyez le genre.

Et c'est un bon point. Vu de cette façon, le geste - celui de lancer de la nourriture - est un peu insensé et insensible. Je suis tout à fait d'accord.

Ceci dit, je comprends les partisans qui le font. C'est l'exubérance du moment. C'est la fierté envers leur équipe. C'est la joie inespérée de pouvoir rêver aux séries. C'est la fête! On gagne! Encore! Ce sont toutes ces émotions réunies dans l'espace d'un bref moment. Puis dans l'euphorie de ce moment et sans y penser à deux fois - zing! - le hamburger est parti. Comme à l'époque du vieux Forum de Montréal où les hommes lançaient spontanément leur couvre-chef sur la patinoire quand un joueur du CH réalisait un tour du chapeau.

Mais à l'époque, il n'y avait pas de médias sociaux pour condamner le geste et nous rappeler que les sans-abri en hiver n'ont pas de chapeau, eux...

Lâchez donc votre fou, la gang, pendant que ça passe. Et... Go! Sens! Go!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer