Un service plus qu'essentiel

On veut fermer la bibliothèque du village de... (Archives, LeDroit)

Agrandir

On veut fermer la bibliothèque du village de St-Albert. Ce n'est pas insignifiant.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élus de La Nation, dans l'Est ontarien, songent sérieusement à fermer la bibliothèque du village de St-Albert.

On veut fermer une bibliothèque. Ce n'est pas insignifiant. Car s'il y a un service essentiel pour la survie et l'épanouissement de la culture française et, plus spécifiquement, de la communauté franco-ontarienne, c'est bien une bibliothèque.

À une époque où l'on critique la qualité du français chez les jeunes, est-ce vraiment sage de mettre la clé dans une institution qui prête gratuitement des livres (et autres) en français depuis les 40 dernières années? Y a-t-on réellement pensé ou voit-on uniquement les maigres économies qu'une telle fermeture engendrerait?

Récapitulons les faits.

La bibliothèque actuelle est inaccessible aux personnes à mobilité réduite. Et la loi exige ce genre d'accès, ce qui est tout à fait normal. Mais la bibliothèque de St-Albert est située dans l'école du village, et le conseil scolaire de l'endroit ne veut pas débourser un sou pour effectuer les travaux nécessaires. Cette bibliothèque doit donc être relocalisée.

Autre raison qui inciterait les élus à voter pour sa fermeture: cette bibliothèque serait peu fréquentée.

Ah oui? Pourtant, j'ai lu dans l'hebdomadaire Le Reflet que 7000 livres ont été empruntés en un an. Or, si on calcule que la bibliothèque de St-Albert est ouverte trois jours par semaine pendant les 52 semaines de l'année - donc 156 jours ouvrables - on arrive à une moyenne de 45 livres empruntés par jour.

Sous-utilisée, dites-vous? Qu'un village qui compte 500 âmes et que sa bibliothèque prête 45 livres par jour n'est pas ce que j'appelle un service sous-utilisé. Je qualifierais plutôt ça de phénoménal!

Mais le maire de La Nation, François St-Amour, de me dire jeudi: «Oui, ce sont 7000 livres empruntés en un an. Mais ce sont surtout des enfants qui fréquentent l'école qui ont emprunté ces livres. En deux ans, il y a seulement 313 adultes qui ont visité cette bibliothèque.»

C'est à ce moment précis que je suis tombé en bas de ma chaise.

Mais M. St-Amour... que la grande majorité de ces 7000 emprunts aient été effectués par des enfants est extraordinaire! Vous devriez vous en réjouir, pas en rougir!

Misère...

***

Ceci dit, il y a de l'espoir.

Un comité mis sur pied pour sa sauvegarde a récemment proposé qu'elle soit relocalisée dans le sous-sol du centre communautaire du village. Un sous-sol qui est accessible par ascenseur pour les personnes à mobilité réduite.

Les membres de ce comité seraient prêts à se porter volontaires pour effectuer le déménagement des livres, a laissé entendre le conseiller municipal de La Nation représentant St-Albert, Marc Laflèche. Celui-ci, faut-il le préciser, s'est rallié au comité de sauvegarde de la bibliothèque.

Et que des gens se portent volontaires pour s'occuper du déménagement pourrait inciter le maire à approuver cette relocalisation de la biblio.

Voici ce qu'il a déclaré jeudi: «S'ils sont sérieux et qu'ils veulent aider (pour déménager) la bibliothèque communautaire, je suis prêt à travailler avec eux.»

Et le maire St-Amour d'ajouter: «Et c'est peut-être juste une idée, mais on pourrait peut-être faire entrer des ordinateurs dans la bibliothèque.»

Excellente idée, Monsieur le maire. Je vous parie même qu'il y aura davantage d'adultes (et d'enfants) qui visiteront la bibliothèque de St-Albert si on l'adapte au 21e siècle.

Les membres du comité pour la sauvegarde de la bibliothèque de St-Albert comptent être présents à la prochaine réunion du conseil municipal de La Nation, le 23 mars à 18h.

Et si j'habitais St-Albert, j'y serais. Pas pour moi, mais pour les jeunes Franco-Ontariens qui aiment lire et qui veulent lire.

N'oublions jamais que ces enfants sont nos leaders francophones de demain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer