Deux poids, deux mesures

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Je ne pense pas que le bilinguisme officiel soit nécessaire. Le bilinguisme pratique marche très bien depuis 10 ans.»

Cette citation du maire d'Ottawa, Jim Watson, a été publiée dans nos pages en mars 2011, il y a presque quatre ans. Et son discours n'a pas changé depuis. Si vous lui reparlez aujourd'hui du bilinguisme officiel pour la Ville d'Ottawa, il vous répétera exactement la même chose. En d'autres mots: «Tout va très bien, Madame la Marquise.»

Alors si tout «marche très bien», M. Watson, comment se fait-il que le budget préliminaire 2015 de la Ville d'Ottawa soit disponible en français uniquement sur demande, alors qu'il est disponible en ligne en anglais et au complet? Et que dans les faits, il est impossible d'obtenir ce document au complet en français, même quand on en fait la demande?

Voici ce qu'on peut lire sur le site Web français de la Ville d'Ottawa sous «Draft Budget 2015» (et non «Budget préliminaire 2015»): «Ce rapport est disponible en anglais seulement et pourrait être traduite (sic) en partie ou en totalité sur demande. Les demandes de traduction de ce rapport doivent être présentées au à (sic) Gestionnaire Planification financière & budget, Tom Fedec, 613-580-2424, poste 21316.»

J'ai donc appelé ce M. Fedec jeudi matin pour obtenir une traduction complète de ce budget préliminaire. Son message d'accueil - qu'il a enregistré uniquement en anglais - m'a avisé qu'il n'était pas disponible au moment de mon appel. J'ai donc laissé un message. Plus de deux heures plus tard, à bout de patience, je lui ai écrit ma demande par courriel (en anglais, pour m'assurer qu'il comprend et, surtout, qu'il me réponde).

Voici sa réponse (traduction libre): «Malheureusement, nous ne traduisons pas le budget au complet compte tenu que ce document est beaucoup trop volumineux.»

Je lui ai alors demandé si le budget dans son ensemble est disponible en anglais sur le site Web de la Ville. Et il m'a répondu: «Oui, tous ces documents sont disponibles sur notre site.»

La belle affaire...

On le diffuse dans son ensemble en anglais. Mais la diffusion d'une traduction française est hors de question car cela exigerait beaucoup trop de temps.

Quelqu'un a dit «deux poids, deux mesures»?

Et ma question est celle-ci: si ce budget préliminaire est trop volumineux pour être traduit en français, pourquoi écrit-on sur le site Web de la Ville d'Ottawa que «ce rapport (le budget préliminaire) est disponible en anglais seulement et pourrait être traduit en partie ou en totalité sur demande»?

J'en ai fait la demande. Et on m'a pratiquement répondu que je rêve en couleurs.

Puis comble de l'insulte, sur ce même site de la Ville d'Ottawa, on invite (en français) les résidents d'Ottawa à aller donner leur avis sur ce budget préliminaire lors des consultations publiques qui se tiendront du 9 au 12 février.

Donc, si je comprends bien, on nous invite dans notre langue à aller donner notre avis sur un document qu'on ne veut pas nous remettre dans notre langue. Misère...

Comment disait le maire Watson encore? Ah oui, ça me revient: «Je ne pense pas que le bilinguisme officiel d'Ottawa soit nécessaire. Le bilinguisme pratique marche très bien.»

Yeah, right...

***

Et si on s'unissait, chers amis francophones d'Ottawa, et qu'on exigeait tous une copie entièrement en français du budget préliminaire de notre ville?

Ce ne serait pas compliqué. Vous prenez une petite minute de votre temps aujourd'hui pour appeler M. Tom Fedec pour lui en faire la demande. Une petite minute, c'est tout. C'est après tout ce que la Ville nous dit de faire sur son site, c'est-à-dire d'appeler M. Fedec pour une traduction complète du budget préliminaire.

Alors faisons ce que la Ville nous dit de faire. Peut-être changera-t-elle d'idée et qu'elle traduira l'ensemble de ce document si elle reçoit plusieurs demandes à cet effet. Voici le numéro de Tom Fedec: 613-580-2424 poste 21316. Et son adresse courriel: tom.fedec@ottawa.ca.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer