Des gens généreux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ya du bon monde en ce bas monde...

Vous avez peut-être lu ma chronique du 24 septembre dernier intitulée «Mettre sa vie sur pause».

Dans ce papier, je racontais le triste sort de Lori Grégoire-Brière, 22 ans, et de son conjoint, Simon Lafrenière, 24 ans. Ces jeunes parents d'une fillette âgée de seulement huit mois ont vu leur monde être «mis sur pause» le mois dernier quand Lori a appris qu'elle était atteinte d'un cancer des ganglions. Un cancer qui s'est propagé dans la cage thoracique et autour de son coeur.

Lori livrera donc un dur combat contre cette maladie au cours des prochains mois. Et s'ajouteront peut-être à ce malheur des problèmes financiers pour ces jeunes parents qui venaient de s'acheter une maison à Gatineau.

La mère de Lori, Sylvette Brière, qui est mieux connue dans le monde artistique comme l'artiste-chanteuse Zooloo, organise un spectacle-bénéfice le 6 novembre prochain au bar Krystal, à Gatineau. Tous les profits de cette soirée seront remis à Lori et Simon pour les aider à surmonter les épreuves qui les attendent. Aux dernières nouvelles, il ne restait qu'une centaine des 600 places disponibles pour ce spectacle.

Et ça, c'est une bonne nouvelle. Mais il y en a une autre...

J'ai reçu un appel de Jennifer Perehinec cette semaine. Mme Perehinec est la directrice du marketing des Galeries de Hull. (Je croyais qu'elle m'appelait pour me parler de Fernand....).

Elle m'a raconté que Simon, le conjoint de Lori, est le neveu de l'un de ses collègues aux Galeries. Et que ce dernier l'aurait approchée pour lui demander si le personnel de l'administration de ce centre commercial pouvait aider ce jeune couple d'une façon ou d'une autre. Il n'en fallait pas plus pour que tous les membres du personnel «embarquent».

Aimez-vous les ventes de garage? Si oui, vous vous amuserez le lundi 13 octobre, journée de l'Action de grâce. Parce que les membres du personnel des Galeries de Hull tiendront une méga vente de garage sur le terrain de stationnement de l'endroit. (Terrain dont l'entrée se trouve sur le Boulevard de la Carrière. Cette vente de garage se déroulera ainsi à l'abri des intempéries).

«Nous avons déjà demandé aux employés des magasins des Galeries, ainsi qu'aux bureaux chefs de ces magasins, de nous fournir des objets usagés ou neufs dont ils pourraient disposer, a expliqué Mme Perehinec. Et ce seront les membres du personnel de l'administration des Galeries qui trieront le tout et qui s'occuperont de l'organisation de la vente de garage.

«Nous invitons aussi la communauté à nous offrir des objets à vendre durant cette journée, de poursuivre la directrice du marketing des Galeries de Hull. Tous les objets peuvent être laissés à nos bureaux qui sont situés entre les magasins Telus et Clair de Lune. Ou encore au kiosque d'information des Galeries. Nous accepterons les dons jusqu'au jeudi 9 octobre. Et la vente de garage se déroulera le lundi 13 octobre, de 10h à 16h.»

Il va sans dire que tous les profits de cette journée seront remis à Lori et Simon.

Ces derniers ont été invités à passer un peu de temps aux Galeries de Hull pendant la tenue de cette vente de garage. «Mais tout dépendra de leur disponibilité et de l'état de santé de Lori, a précisé Mme Perehinec. Et avec un enfant de huit mois, c'est parfois difficile de se libérer. Mais on espère qu'ils pourront venir faire un tour.»

La mère de Lori a cependant confirmé qu'elle sera présente à cet événement.

S.O.S. Entraide

Dans une autre chronique publiée le 16 septembre et intitulée «S.O.S. Entraide», j'ai écrit ce qui suit comme entrée en matière:

«Si cet organisme (Entraide familiale de l'Outaouais) sans but lucratif qui offre gratuitement meubles, vêtements et appareils ménagers aux familles démunies de l'Outaouais ne trouve pas 60000$ dans les plus brefs délais, il fermera ses portes».

Je pense que c'est assez clair. Bref, l'heure est grave pour EFO.

Pierre Samson, de la firme d'experts-conseils Samson & Associés, à Gatineau, s'est engagé à donner 5000$ à EFO.

Il a de plus sollicité la participation de onze autres gens d'affaires de l'Outaouais à l'imiter, ce qui donnerait une somme totale de 60000$ à offrir à l'organisme. Il s'est également engagé à gérer cette collecte de fonds et de s'assurer que «tout sera fait au niveau administratif».

«C'est à nous de se lever et de dire non, a écrit M. Samson dans une lettre adressée à ses pairs. Nous ne laisserons pas une entreprise qui vient en aide à la communauté depuis 32 ans tombée pour un petit 60000$. Non, nous ne laisserons pas les 6000 clients qui franchissent les portes de cette entreprise chaque année tombée encore plus dans la misère», a-t-il ajouté.

Aux dernières nouvelles, deux des 12 «apôtres» - comme M. Samson les appelle - ont confirmé leur don de 5000$, et trois autres ont indiqué à M. Samson qu'il pouvait compter sur eux. «J'attends des nouvelles des sept autres apôtres. Je vais les appeler dans les prochains jours», a-t-il dit.

Y a du bon monde en ce bas monde, disais-je...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer