Vincent Coeur de Lion

Vincent-Gabriel Kirouac est un chevalier. Dans sa tête, dans son coeur, et dans son costume, il se dit profondément chevalier.

Vous l'avez peut-être aperçu dans les rues d'Ottawa, hier. Si vous avez croisé par hasard un homme barbu âgé de 22 ans vêtu d'un costume de chevalier qui marchait dans la rue en tirant sa jument nommée Coeur de Lion, c'était lui. C'était Vincent-Gabriel. Un gars qui a quitté sa région natale de Québec il y a quelques semaines dans le but de traverser, à cheval, le Canada. Rien de moins. Un vrai Don Quichotte, quoi.

«Je planifie ce voyage depuis huit ans, a-t-il raconté. Je suis un maniaque du Moyen Âge depuis ma jeunesse. Et j'étais mal dans ma peau de ne pas être chevalier. Je voulais et je devais être chevalier. J'ai donc pris les moyens pour le devenir.

Et tu te dis aujourd'hui chevalier?, que je lui ai demandé.

Absolument», a-t-il fièrement répondu.

Vincent-Gabriel n'a pas entrepris son périple inusité pour amasser de l'argent pour une cause ou pour un organisme de charité. Le but de ce chevalier des temps modernes est plutôt d'aider les gens et, dit-il, de les sensibiliser à l'implication citoyenne.

«Je veux sensibiliser les gens à la charité, à la dévotion, à la solidarité et au don de soi, a-t-il expliqué. Je veux les sensibiliser à toutes les valeurs qu'ont les chevaliers. Je veux qu'ils apprennent à faire les choses avec leur coeur. Je n'ai pas d'itinéraire précis. Je compte sur la charité des gens pour manger et pour un endroit pour passer la nuit. Mais un endroit, bien entendu, où ma jument sera confortable. En échange, j'offre mes services. J'ai récemment été hébergé chez une dame à Plantagenet (dans l'Est ontarien). Je suis resté là pendant cinq jours, le temps que Coeur de Lion se repose et que je planifie un peu mon passage à Ottawa. Et le temps que j'y étais, j'ai réparé une clôture et j'ai gardé les enfants de la dame. Et quand j'ai quitté, j'avais le sentiment de laisser des membres de ma famille. Et c'est comme ça partout où je passe. J'ai toujours l'impression, en quittant, que je laisse ma famille derrière moi. Les gens sont tellement bons et généreux, c'est incroyable.

 

Le chevalier Vincent-Gabriel Kirouac et sa jument, Coeur... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Le chevalier Vincent-Gabriel Kirouac et sa jument, Coeur de Lion.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Parlant de famille, Vincent-Gabriel, n'y a-t-il pas quelqu'un dans ta famille - ta vraie - qui t'as demandé si t'étais tombé sur la tête pour vouloir entreprendre un tel périple vêtu en chevalier?

Juste ma mère. Je pense qu'elle avait un peu peur de perdre son garçon. Mais quand elle a compris que mon destin était de devenir chevalier, elle a compris et elle m'a dit: «fais ce que t'aimes, vas-y».

Mais un tel voyage doit être extrêmement difficile pour ton cheval, non?

J'ai été entraîneur de chevaux pendant deux ans et j'ai étudié trois ans en techniques équines. Donc je sais comment prendre soin d'un cheval, et j'ai entraîné Coeur de Lion pendant plusieurs mois avant d'entreprendre ce voyage. J'y vais à son rythme, soit environ 30 kilomètres par jour. Elle (sa jument) ne manque jamais de rien. Elle ne manque jamais de repos non plus. Je marche à côté d'elle le plus souvent possible, surtout sur l'asphalte. Ce ne sera pas facile de le faire jusqu'à Vancouver, c'est sûr. Mais ça s'est déjà fait auparavant par d'autres. Mais il faut absolument connaître son cheval. C'est primordial.

Et après, Vincent-Gabriel? Une fois que ce périple sera complété, tu vas faire quoi? Accrocher ton costume de chevalier?

Non. Je serai toujours chevalier. Après, c'est l'Europe. Je vais refaire la même chose en Europe. Mais cette fois-ci, ce sera avec ma fiancée. Elle n'a pas pu m'accompagner pour la traversée du Canada, elle est encore aux études. Mais l'an prochain, ou l'année suivante, on traversera ensemble l'Europe.

Avec Coeur de Lion?

Oui bien entendu.»

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer