• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Moins d'artistes dans la mire du Projet 3ème oeil 

Moins d'artistes dans la mire du Projet 3ème oeil

La directrice générale de l'Avant-première Claire Duguay croit... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

La directrice générale de l'Avant-première Claire Duguay croit que le fait d'avoir moins d'artistes signifie aussi plus d'heures de répétition ce qui sera bénéfique pour eux.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des formations artistiques à la carte, du temps de répétition allongé, mais moins de candidatures retenues cette année. La deuxième édition du Projet 3ème oeil initié par L'Avant-première a dévoilé jeudi matin les artistes sélectionnés pour son programme de résidence améliorée.

Beaucoup de musiciens, une main tendue à un surprenant projet de théâtre burlesque et le soutien à des créateurs qui revisitent leur travail... Lever de rideau sur les quatre projets prêts à investir les locaux du petit théâtre sis dans une aile du Conservatoire de musique de Gatineau.

Jeune auteur-compositeur-interprète originaire de Rouyn-Noranda, Rain Normand a pris connaissance de la résidence grâce à Facebook. « Je joue de la guitare ici et là, mais je n'ai pas de local de répétition, partage-t-il. Le programme m'offrait une belle opportunité de lieu pour pratiquer. » L'artiste résident de Gatineau depuis une dizaine d'années espère aussi recruter des musiciens pour former un groupe. « J'aimerais bénéficier de l'aide d'un coach vocal, d'un metteur en scène et assister à des ateliers pour guitariste, » énumère-t-il.  

Ses aspirations rejoignaient les objectifs du programme : professionnaliser des artistes émergents au talent potentiel. En contrepartie, les participants doivent se produire pendant ou après leur résidence en présentant ponctuellement le fruit de leur travail.

Grâce au soutien financier de la Ville de Gatineau et de Culture Outaouais, L'Avant-Première dispose d'une enveloppe de 30 000 $ à répartir entre les projets. 

L'an dernier, chaque artiste a bénéficié de quelque 200 heures de répétition, à raison de 40 heures sur cinq mois. Cette deuxième édition augmente le temps d'accès au théâtre à plus de 300 heures étalées sur huit mois pour une promotion plus sélective.

« Moins d'artistes, mais plus d'heures, cela leur permettra d'approfondir leur travail », résume la directrice générale de l'Avant-Première, Claire Duguay. 

Étonnement, parmi les projets retenus, de découvrir la présentation striptease du duo du théâtre burlesque Virginie Houët-Brunette et Myriam Laviolette.

« Je trouve que la culture ne ratisse pas par le haut, ni par le bas, mais par le large, » justifie Claire Duguay, séduite par les galipettes de Mimi Violette.

Dans un tout autre registre, la compagnie L'Artishow reprendra son opéra rock Chanteurs de Pomme, créé et composé par Réjean Paquin en 1990. Destiné au jeune public, il intégrera des arts numériques dans sa scénographie grâce à la formation fournie par le Projet 3ème oeil.

Enfin, en participation spéciale, le chanteur franco-ontarien Yao aura accès au théâtre pour adapter son plus récent album Lapsus à la scène et développer son public en Outaouais. Un concert est déjà prévu le 4 novembre, jour de clôture de la 2e édition du programme. On sait déjà qu'une troisième édition aura lieu en 2018, la participation financière de la Ville de Gatineau ayant été confirmée récemment.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer