• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Un quart de siècle qui est passé si vite 

Un quart de siècle qui est passé si vite

  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 1 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 2 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 3 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 4 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 5 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 6 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 7 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 8 / 9
  • La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    Plein écran

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Maison de la culture a soufflé dans la joie et le faste les 25 bougies de son copieux gâteau d'anniversaire, mercredi soir. Un gros, gros, gâteau métaphorique concocté par le « pâtissier » Patrice Bélanger.

Le comédien-animateur, qui avait reçu Carte Blanche, n'a pas lésiné sur le crémage musical. Sa crème avait pour nom Bruno Pelletier, Luce Dufaut, Brigitte Boisjoli, Alex Nevsky et Jérôme Couture - qui, à seulement quelques jours d'avis, est venu remplacer son mentor Marc Dupré, retenu par une « sévère bronchite ». 

Sans oublier la crème de la relève « locale » : en l'occurrence, le tandem folk (guitare-piano-voix) formé par Alain Barbeau et Geneviève RB. 

Et là, on n'a même pas encore abordé le volet humoristique, quant à lui assuré par Louis-José Houde, venu offrir (et tester) quelques nouvelles blagues, en prévision de son prochain one man show

Quand, dans un article à vocation journalistique, tu attends la 25e ligne (oui, c'est un clin d'oeil) pour ploguer le nom de Louis-José Houde, alors que l'humoriste, même si c'est une « première partie »,  te balance ses blagues en primeur mondiale...  pas de doute, c'est que tu as devant toi un alignement de première division. Et un show du tonnerre qui s'annonce.

Restait à voir si toutes ces grosses pointures réunies sur une même scène allaient être capables de jouer en équipe, harmonieusement, et en gardant le rythme... On n'a pas été déçus. Bien sûr, chaque vedette viendra faire son tour de piste solo sous les projecteurs, mais dans l'ensemble, on s'est passé la rondelle  dans la plus chaleureuse complicité, et ce jusqu'à la fin, quand toute la gang s'est réunie pour reprendre Passe-moé la puck des Colocs, T'es dans la lune des B.B. La scène a même pris des airs de nef de cathédrale, quand l'octuor a terminé le concert dans les accords glorieux du Hallelujah de Leonard Cohen. 

Oui, ça fait huit voix. Vous avez compté sept chanteurs ? Certes. l'organe de l'animateur. Patrice Bélanger, qui, bien malgré sa voix nasillarde « pas très virile » (on le cite), s'est permis de faire vibrer son organe a plusieurs reprises en cours de soirée. Une nouvelle corde à l'arc de ce décidément très polyvalent fruit de l'Outouais. 

C'est d'ailleurs l'animateur qui avait lancé la soirée en chanson, en se réappropriant de façon convainquante le refrain de La Désise de Daniel Boucher, lors d'un medley initial destiné à faire rentrer tout le monde en scène. 

Patrice Bélanger a même rappé. Si, si. Sur L'enfant qui dort, et avec Alex Nevsky. Heureusement pas en chest, contrairement à ce qu'il avait fait pendant les répétitions, a blagué Nevsky.

Alors que Louis-José Houde venait de faire crouler la salle de rire en abordant le temps qui passe et sa cinquantaine qui approche (tout en partageant son affection pour le vinaigre balsamique et les mères monoparentales), c'était au tour de Brigitte Boisjoli de faire sa comique. 

Et elle peut être TRÈS rigolote.

Mais elle a surtout été impressionnante - et touchante en même temps - au moment d'interpréter, au côté de Jérôme Couture qui l'accompagnait à la guitare acoustique et vocalement, un long medley-anniversaire. C'est quoi, ça ? C'est une impressionnante compilation de bribes de vers d'oreille ayant résonné à la MCG au fil de ces 25 années, dans la bouche de l'une ou l'autre des vedettes ayant foulé ses planches. C'est donc ce duo qui a pris sur ses épaules l'incontournable clin d'oeil à Céline Dion, dont le passage céant fut un des points d'orgue du diffuseur municipal, en 2003.

À deux, ils ont survolé les répertoires de Renée Martel, Serge Lama, Daniel Bélanger, Patrick Normand, Arianne Moffatt et Fred Pellerin : au total, une bonne quarantaine d'artistes disparates. Ç'aurait pu avoir l'air de n'importe quoi ; ce fut un beau moment, à la fois tout simple et magique. (Bravo au directeur musical Éric Sauvé !) Avec projections de photos desdits artistes sur écran géant, afin d'ajouter à l'émotion. 

Parlant d'écrans, la soirée a été parsemée de vidéos, souvent rigolotes, permettant à quelques-unes de ces têtes connues de participer à la fête : Fred Pellerin et Jean-Michel Anctil en mode caustique ; Ariane Moffatt en mode témoignage de la « chaleur unique (gatinoise) qu'on ne retrouve pas dans toutes les salles », Marc Dupré en mode « désolé de devoir rater ça » ; Véronic DiCaire, cumulant souvenirs, imitation et chanson de fête. Même Céline Dion avait enregistré un petit message pour souhaiter 'bonne fête !' à la MCG.

Des moments forts, il y en a eu trop pour les répertorier tous. Le quatuor masculin s'est réapproprié de façon particulièrement réussie Il faut que tu saches de Fred Pellerin. Fort beau duo complice, Luce Dufaut et Bruno Pelletier, ont interprété coup sur coup Un peu plus haut de Ginette Reno et Les vieux amants de Brel, qui a bouleversé le public. Ils on eu droit à l'une des très nombreuses ovations debout offertes au cours de la soirée par un public apparemment plus que comblé. Luce Dufaut et Geneviève RB ont séduit le public, en duo piano-voix sur le Someone Like You d'Adele.

Et voir Bruno Pelletier sortir de son répertoire propret pour entonner du Metallica (Enter sandman) ou du Lenny Kravitz (Are You Gonna Go My Way ?) même éphémèrement, c'est assez croustillant itou.

Après avoir évoqué sa jeunesse en partie passée perché au balcon de la salle Odyssée, Patrice Bélanger a confié qu'il avait vraiment « l'impression de fêter un membre de la famille ». Pour ne pas allonger inutilement un spectacle déjà long, il a profité de l'entracte pour présenter un numéro d'humour dans l'esprit du chauffeur bavard et baveux de taxi de Patrick Huard.

25 ans ? On n'a pas vu la soirée passer.

Merci, la gang ! On se revoit pour les 30 ans ?




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.

  • La Maison de la culture de Gatineau souligne ses 25 ans.
    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger. ()

    La Maison de la Culture souligne rondement ses 25 ans alors que carte blanche a été donnée à l'animateur Patrice Bélanger.