• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Rammstein mettra le feu au Rockfest de Montebello 

Rammstein mettra le feu au Rockfest de Montebello

Les spectacles du groupe allemand Rammstein sont reconnus... (Guido Karp)

Agrandir

Les spectacles du groupe allemand Rammstein sont reconnus pour être hauts en couleur.

Guido Karp

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La formation allemande Rammstein, connue pour ses spectacles pyrotechniques à très gros déploiement, viendra mettre le feu à la poudrière du Rockfest de Montebello, dont la 12e édition se tiendra du 22 au 25 juin prochain.

Le groupe n'ayant pas la réputation de multiplier les apparitions, cette information lâchée mardi en fin d'après-midi par le directeur artistique du Rockfest, Alex Martel est déjà une petite bombe pyrotechnique en soi ; elle explose de façon plus tonitruante encore lorsqu'il précise que ce concert en Outaouais sera le seul arrêt de Rammstein au Canada. Ce nouveau spectacle constituera la toute première salve de leur future tournée nord-américaine.

Attirer Rammstein à Montebello n'est pas une mince affaire. Pour accueillir la bande métal/industriel qui se déplacera avec quinze conteneurs de matériel pyrotechnique, dix semi-remorques et une centaine de techniciens et roadies tout en respectant les standards de sécurité, il faudra notamment doubler la superficie de la scène principale, a souligné mardi le fondateur et directeur artistique du Rockfest, Alex Martel. «On doit aussi doubler le kit de son et d'éclairages», précise-t-il.

«Je suis extrêmement fier d'accueillir Rammstein dans mon petit village. C'est un show immense, toujours plus hallucinant à chaque fois. [...] C'est de la folie pure, le plus gros concert sur la planète, présentement», a indiqué Alex Martel, convaincu qu'«il s'agit de la plus grande prise du Rockfest en 12 ans d'existence».

Il est devenu fan le groupe allemand aussitôt qu'il l'a découvert c'était en visionnant une cassette VHS du tout premier «Family Values Tour», qui en 1998, réunissait Korn, Limp Bizkit, Ice Cube, Incubus et Rammstein. «J'ai vraiment fait le saut, ce jour-là » se souvient-il, amusé.

Il a, depuis, eu l'occasion de les voir live à plusieurs reprises, tout en initiant des contacts. Jusqu'à ce concert qu'ils ont donné au Mexique, l'été dernier: «J'ai passé pas mal de temps avec leur agent, cette fois-là, et c'est là que tout a commencé à se développer plus sérieusement», indique-t-il.

La «démesure totale» du spectacle de Rammstein pose un certain nombre de défis logistique aux organisateurs. Mais Alex Martel est très confiant. Au sein de son organisation, une personne est affectée exclusivement au dossier, pour coordonner tout ce qui à trait à la bande de Till Lindemann, et notamment les autorisations légales pour importer les conteneurs de feux f'artifices. 

Il s'agit du directeur de production de l'édition 2014 du Rockfest, Louis Morissette (aucun rapport avec l'humoriste), qui était venu en renfort, détaché par le Festival d'été de Québec dans la foulée des ratés logistiques de 2013. C'est aussi «quelqu'un qui connaît très bien Rammstein», puisqu'il s'était occupé du bon déroulement de leur passage à Québec en 2010, précise M. Martel.

The Offspring de retour

Leur passage n'est toutefois que «la pointe de l'iceberg», poursuit le fondateur du Rockfest, qui dévoilera en février ou mars 2017 la centaine de groupes qui prendront part aux festivités. Il en a toutefois donné un autre avant-goût en annonçant, mardi, le retour de The Offspring à Montebello. Cette fois, la bande punck-rock reprendra dans son intégralité l'album «Ixnay On the Hombre», soulignant ainsi le 20e anniversaire de ce disque.

Offre bonifiée 

Par ailleurs, Alex Martel en a profité pour annoncer la mise en vente de cartes-cadeaux de Noël ainsi que l'apparition d'un tout nouveau camping «méga-VIP». Les festivaliers plus nantis, pressés, ou «qui ne veulent pas se casser la tête», pourront conjuguer «l'expérience hôtel» aux plaisirs du camping, en profitant d'une tente fournie et montée, matelas, draps et sacs de couchage inclus.

Cette offre fait partie d'un ensemble de mesures marketing, prises l'an dernier pour satisfaire les différents profils de festivaliers, car «la demande pour les forfaits VIP est de plus en plus grande», soutient-il. Apparus l'an dernier, les «campings VIP» (soit quelque 4000 tentes, estime Alex martel) accueillent un chapiteau susceptible d'accueillir à l'occasion certains des artistes programmés au Rockfest, le temps de «concerts intimes ou acoustiques», ou d'autres événements. 

L'an dernier, un film documentaire portant sur l'étiquette de disques Fat Record avait été projeté, en présence du chanteur de NOFX, Fat Mike, sa femme ainsi que le réalisateur du film. Le trio avait participé à une session de questions-réponses, illustre Alex Martel, bien déterminé à «pousser ce genre de contenus» à l'avenir.

Renseignements: amnesiarockfest.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer