En bref

L'humoriste Dieudonné, qui doit faire une tournée de... (Archives AP)

Agrandir

L'humoriste Dieudonné, qui doit faire une tournée de spectacles au Québec, a été condamné à plusieurs reprises pour des propos sur le peuple juif.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour dans le monde des arts, en quelques mots.

Les spectacles de Dieudonné auront lieu

Le controversé acteur et humoriste français Dieudonné offrira comme prévu une série de représentations à guichets fermés au Québec, et ce, en dépit du tollé provoqué par l'annonce de sa tournée et des actes de vandalisme commis contre la salle montréalaise où il doit se produire, ont annoncé les organisateurs, lundi.

Le comique, dont le nom complet est Dieudonné M'bala M'bala, a été accusé à de nombreuses reprises en France pour avoir enfreint les lois contre les propos antisémites et les discours haineux, ce qui a poussé des groupes juifs et le maire de Montréal, Denis Coderre, à affirmer publiquement qu'il n'était pas le bienvenu dans la ville.

Dieudonné doit arriver au Québec mardi dans le cadre d'une tournée comprenant dix spectacles à Montréal, deux à Québec et un à Trois-Rivières.

Lundi, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a déclaré qu'elle n'irait pas voir Dieudonné sur scène, évitant toutefois de décréter qu'il ne devrait pas avoir le droit de mettre les pieds au Canada.

«C'est aux agents frontaliers de prendre la décision sur la base de ses antécédents judiciaires, a dit Mme Joly, qui représente une circonscription montréalaise. Ça va de soi que les propos discriminatoires ne seront pas tolérés.»

La galerie d'art africain de Montréal où Dieudonné amorcera une série de dix représentations à compter de mercredi a été vandalisée deux fois au cours des deux dernières semaines.

La Presse Canadienne

Justin Timberlake... (Photo ADRIAN SANCHEZ-GONZALEZ, AFP) - image 3.0

Agrandir

Justin Timberlake

Photo ADRIAN SANCHEZ-GONZALEZ, AFP

Justin Timberlake chantera lors du concours Eurovision

Le chanteur américain Justin Timberlake participera au concours Eurovision en fin de semaine.

Les organisateurs ont expliqué que Timberlake présentera sa nouvelle chanson, «Can't stop the feeling», samedi.

La compétition annuelle - qui est connue pour sa combinaison particulière de techno, de rock, de chansons romatiques et autres - a attiré plus de 200 millions de téléspectateurs l'an dernier.

La compétition de cette année sera diffusées depuis Stockholm vers une cinquantaine de pays, dont les États-Unis pour la première fois.

La chanson de Timberlake a été co-écrite et coréalisées par deux compositeurs suédois, Max Martin et Shellback.

Associated Press

La sculpture de Maurizio Cattelan, représentant Hitler en... (AP, Mary Altaffer) - image 4.0

Agrandir

La sculpture de Maurizio Cattelan, représentant Hitler en train de prier

AP, Mary Altaffer

Une statue d'Hitler vendue pour 17 millions $

Une sculpture troublante de Maurizio Cattelan, représentant Hitler en train de prier, a été adjugée 17,189 millions de dollars aux enchères dimanche soir à New York chez Christie's, un record mondial pour l'artiste italien de 55 ans.

La statue de cire et résine réalisée en 2001, sobrement intitulée «Lui», était estimée de 10 à 15 millions de dollars.

De dos, on dirait la silhouette d'un enfant agenouillé, vêtu d'une veste de tweed. En contournant la statue, on découvre un visage au regard intense et à la petite moustache, immédiatement identifiable: celui d'Hitler. Son auteur, connu pour son sens de la provocation, avait raconté lui-même qu'il avait «voulu la détruire et avait mille fois changé d'avis».

Le précédent record pour Cattelan aux enchères était de 7,9 millions de dollars, pour une oeuvre sans nom, le représentant sortant de terre, adjugée en mai 2010. Le prix obtenu dimanche (avec taxes) est plus du double de cet ancien record.

La statue d'Hitler, notamment été exposée lors d'une rétrospective Cattelan au musée Guggenheim à New York en 2012, était la pièce phare d'une soirée thématique intitulée «Bound to fail» («Voué à l'échec»), qui proposait 39 pièces d'art moderne et contemporain, explorant le thème de l'échec commercial, associé à la prise de risques pour repousser les frontières de l'art.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer