Début des travaux à Maniwaki

La ministre Stéphanie Vallée et sa collègue, la... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La ministre Stéphanie Vallée et sa collègue, la ministre Hélène David, ont annoncé une subvention de 7,1 millions.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de trois ans après l'annonce d'une entente de principe pour rénover l'auditorium de l'école secondaire La Cité étudiante de Maniwaki, les travaux pourront enfin commencer. Le gouvernement provincial a officiellement débloqué, mardi, une enveloppe de 7,1 millions $ pour permettre à la Maison de la culture de la Vallée de la Gatineau (MCVG) de transformer l'auditorium, vieux d'une quarantaine d'années, en salle de spectacles à la fine pointe de la technologie actuelle.

«Nous avions annoncé une entente de principe [en juillet 2012]. Le projet a depuis été peaufiné, il a fallu en consolider le montage financier, et aujourd'hui, nous pouvons confirmer que la somme est budgétée, qu'elle est bel et bien disponible. C'est donc le coup d'envoi que nous attendions pour aller de l'avant avec les rénovations et pour concrétiser le dossier», a soutenu la ministre responsable de l'Outaouais et députée de Gatineau, Stéphanie Vallée.

«Optimiste de nature», le président de la MCVG Michel Gauthier avait prévu entamer les travaux à l'été... 2013. «On est donc prêt à commencer demain matin!» a-t-il clamé, lorsque joint par LeDroit, mardi.

La première étape du processus, qui devrait s'étaler sur deux ans, sera le lancement du concours d'architecture.

Quant aux travaux, ils seraient idéalement concentrés pendant les périodes de vacances. «L'intention de tous les intervenants, c'est évidemment de déranger les élèves le moins possible, pendant le calendrier scolaire», a rappelé Mme Vallée.

En attente de Patrimoine canadien

L'investissement du ministère de la Culture et des communications du Québec s'élevait initialement à 5,6 millions $, sur un budget total de 6,9 millions $, il y a trois ans. L'enveloppe globale des travaux est maintenant évaluée à un peu plus de 8,7 millions $, notamment en raison de l'inflation et de coûts non prévus a priori, comme la décontamination des lieux, inhérente à la démolition et reconstruction.

Outre les 7,1 millions $ du provincial, la MCVG et la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais injecteront chacune 350 000 $ dans les travaux, soit la même somme que prévu à l'origine. Il reste encore à confirmer la participation de Patrimoine canadien, à raison de 800 000 $, pour boucler le budget.

«Le fédéral a déjà notre dossier entre les mains, et nous les avons tenus informés [au cours des dernières années] de tous les développements dans notre projet, a souligné M. Gauthier. Je sais par ailleurs que Patrimoine canadien a déjà alloué de l'argent pour des projets similaires au Québec, alors je pense que la réponse pourrait venir assez rapidement d'Ottawa.»

Maniwaki et la Haute-Gatineau n'ont plus de salle de spectacles depuis l'incendie qui a totalement rasé la salle Gilles-Carle en 2009. 

Le financement de Québec servira entre autres à augmenter la capacité de l'auditorium à 423 sièges, à aménager un foyer, un vestiaire, une billetterie et des bureaux, en plus de reconfigurer l'espace scénique et de mettre à niveau les équipements techniques.

Dans la foulée de l'entente de principe, la MCVG a réalisé neuf études techniques, dont une sur la scénographie et une autre sur la sonorisation, a cité en exemple Michel Gauthier.

«Nous avons donc une liste complète de chaque pièce d'équipement dont nous aurons besoin, avec leur prix. Nous sommes vraiment prêts à passer à l'action.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer