• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Parcours fléchés pour une Nuit Blanche inspirée 

Parcours fléchés pour une Nuit Blanche inspirée

Entre le CityFolk, le Festival international d'animation d'Ottawa et toutes les... (Courtoisie, David Barbour)

Agrandir

Courtoisie, David Barbour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Entre le CityFolk, le Festival international d'animation d'Ottawa et toutes les manifestations culturelles qui convergent en ville ce week-end, difficile de faire son choix. Pour les indécis, la Nuit Blanche offrira une destination transversale à la croisée des festivals.

L'escapade nocturne débute à 19h. De quoi trouver de la chaleur et des couleurs quand les jours raccourcissent.

Pour sa quatrième édition, la Nuit Blanche Ottawa Gatineau (NBOG) a choisi d'être «hype» et «frénétique», les deux thèmes retenus par Megan L. Smith, la directrice artistique de l'événement. Elle a conçu quatre parcours jalonnés d'installations et de performances mêlant musique et arts plastiques: dans le centre-ville de Gatineau, au marché By, à la Cour des arts, dans le quartier du Glebe - en ajoutant une programmation «hors limite» de projets excentrés.

Ces itinéraires, dominés par des installations interactives et pluridisciplinaires, sont conçus à la fois pour canaliser les visiteurs et assurer une vraie nuit blanche aux Ottaviens et Gatinois, de samedi soir 19h à dimanche 4h, avec des navettes disponibles entre les parcours. Ce qui circonscrit la fête à des zones déjà animées en temps normal: chanteurs, graffiteurs, rappeurs et échasseurs se produiront sur la rue Laval, à Gatineau, tandis que les rues George et William, dans le marché By, fourmilleront d'oeuvres à découvrir en extérieur.

Soixante-dix projets répartis entre les deux rives attendent d'être explorés. À l'aventure, noctambules!

19h - Le marché By

Une bibliothèque vivante met à disposition du public des artistes locaux qui joueront le rôle d'un livre vivant puis répondront aux questions des participants au sujet de leur expérience. Les invités francophones en début de soirée: l'artiste numérique Krasimira Dimtchevska, le directeur artistique et professeur de théâtre Kevin Orr, l'artiste peintre Jinny Yu.

Sur la même rue, le Musée canadien des sciences et de la technologie imagine une activité inspirée des constellations. Pour découvrir ce que le néologisme self-heat signifie.

Les festivaliers pourront également se faire tirer le portrait en noir et blanc à la Camera Hyperscura, dans le style des séances de photographies traditionnelles. À quelques mètres de là, une gigantesque sculpture en forme de fleur s'active selon le mouvement des passants; une création du Gluey Group venu tout droit de Saskatchewan. À l'extérieur de l'École d'art d'Ottawa, un rouleau compresseur exécutera de la gravure, à grande échelle.

20h - Hull

Un détour s'impose sur la rue Laval, où l'animation redoublera pour l'occasion, avant de monter dans une navette, direction le centre AXENÉO7 qui se joint pour la première fois à la NBOG. Au choix: visite de tipis luminescents; peep show de Stéphanie St-Jean Aubre, qui dansera sur une musique choisie par les passants; projection du documentaire Une pseudo-histoire du Vieux Hull (Avec des dinosaures); ou bien visionnement de La Dolce Vita, une projection d'une dizaine de minutes conçue par Raymond Aubin.

Retour en navette à Ottawa pour une ultime projection des Lumières du Nord, un voyage autour de l'histoire du Canada projeté sur la façade du Parlement (à 21h).

22h - Le quartier du Glebe

Le Marvest, programmation de musique émergente offerte gracieusement dans le cadre du CityFolk, bat son plein jusque sur la rue Bank. Il suffit de flâner dans le Glebe et de se laisser tenter par les concerts proposés dans les commerces pour jouer les explorateurs urbains. De nombreuses boutiques ouvrent exceptionnellement leurs portes ce soir, entre 21h et minuit.

L'after aura lieu au QG du Marvest, pavillon Aberdeen. Un service de navette gratuit permet de rejoindre le Glebe jusqu'à une heure du matin.

1h - La Cour des arts

Fatigué de piétiner? Si vous n'avez pas oublié votre maillot de bain, la Cour des arts saura vous détendre avec son «techno sauna». Sauna à vapeur, spa et bassin d'eau froide vous attendent jusqu'à 4h du matin. Les serviettes, sandales et casiers sont fournis.

On en profitera pour découvrir ce que les artistes et DJ d'Ottawa-Gatineau ont mijoté aux baigneurs. Un moment de relaxation bienvenu avant de repartir de plus belle car la programmation de la Cour des arts tourbillonne: danse improvisée avec le centre de danse contemporaine ODD, installations vidéos mettant en scène le point de vue de politiciens canadiens sur la culture, projections des oeuvres de Michèle Cournoyer dans le cadre du Festival international d'animation d'Ottawa, exposition collective Big Bang et bien d'autres activités.

Entre 4h et 5h du matin, les festivaliers encore debout auront droit à un petit-déjeuner finlandais traditionnel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer