• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Everyone Orchestra, l'impro des pros 

Everyone Orchestra, l'impro des pros

Matt Butler organise le Everyone Orchestra, samedi et... (Courtoisie, Susan J Weiand)

Agrandir

Matt Butler organise le Everyone Orchestra, samedi et dimanche soir.

Courtoisie, Susan J Weiand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rencontres improvisées, les jams sessions (boeufs, en français) sont des moments rares où l'on peut entendre, juste pour le plaisir, des musiciens jouer ensemble.

Souvent reléguées en fin de soirée dans des festivals de jazz, elles constituent des occasions uniques de découvertes autour de prestations fortuites. L'expression musicale ne peut passer que dans une musique libre? Matt Butler l'a bien compris, qui a eu la brillante idée d'étendre le concept des boeufs a tous les genres et d'ajouter un peu d'organisation à ces concerts improvisés.

Son activité s'intitule Everyone Orchestra, un groupe ouvert au tout-venant, ou presque... ses improvisateurs d'un soir (ou de deux) font partie des têtes d'affiche des festivals. Imaginez l'un des membres de Wilco rejoindre la distribution du Everyone Orchestra après le concert du groupe, dimanche soir. Pour l'heure, la supposition relève encore du fantasme. «Il faut toujours passer à travers un millefeuille de personnes à contacter avant d'avoir accès aux artistes, nuance Matt Butler. Il reste toutefois de la place pour rejoindre l'orchestre dimanche soir, alors on croise les doigts...» L'appel est lancé.

Programmé à 23h samedi et à 22h dimanche, à une heure où les artistes auront déjà assuré leur prestation, Everyone Orchestra sera notamment représenté par le batteur Andrew Barr des Barr Brothers, Mishka Stein, le bassiste de Patrick Watson, ou encore Zakari Frantz, saxophoniste du Souljazz Orchestra. La choriste des Pink Floyd Durga McBroom se joindra aux musiciens improvisateurs les deux soirs. Ils seront une dizaine, sur scène, à assurer un concert surprise unique en son genre.

En dépit de son titre, Everyone Orchestra n'est pas un lieu de rassemblement musical ouvert au premier venu. «Avec l'exercice de l'improvisation, les musiciens se retrouvent nus dans leur créativité, ce qui peut paraître effrayant pour certains», note Matt Butler, fondateur et chef d'orchestre de ce projet musical né en 2001. Seule la crème de la crème s'y frotte... pour le plus grand plaisir des spectateurs mélomanes.

Ici, l'improvisation ne s'affranchit pas d'un certain cadre de création. Le chef d'orchestre (costumé), batteur professionnel dans une autre vie, veille à ce que la prestation reste structurée et équilibrée.

Tous les moyens sont bons pour communiquer ses directives sur scène: iPad, ardoise, grands moulinets... «Je contrôle le début et la fin des échanges, le volume de jeu aussi, explique Matt Butler. Je ne leur explique pas quoi jouer sur scène, mais je crée un contexte confortable pour les laisser improviser.»

Il promet que chaque musicien aura ses quelques minutes de gloire (d'un soir), tout comme le public, qui sera immanquablement invité à chanter en choeur.

Ce concert hors-du-commun se veut aussi rassembleur et enjoué qu'une messe gospel dans une église... rien à voir, donc, avec l'ambiance poliment recueillie qui caractérise souvent les jams sessions de jazz.

Certains artistes, à l'instar d'Andrew Barr ou de Durga McBroom, ont déjà participé aux boeufs du Everyone Orchestra. Et savent combien ces prestations peuvent relever de l'exercice sportif. Un grand saut musical où l'adrénaline battra tempo presto.

Pour y aller

Quand? Samedi et dimanche soir

Où? Place TD

Renseignements: 613-230-8234; www.cityfolkfestival.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer