• Le Droit > 
  • Arts 
  • > La radio s'anime pour la rentrée 

La radio s'anime pour la rentrée

Dès lundi, l'animateur Philippe Marcoux fera son entrée...

Agrandir

Dès lundi, l'animateur Philippe Marcoux fera son entrée dans les foyers et les voitures des auditeurs de l'émission du matin d'ICI Radio-Canada Première.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Entre changements de voix et ajustements de ton, les radios francophones de la région se préparent à vous en mettre plein les oreilles cet automne. Survol des nouveautés de la rentrée, incluant l'arrivée d'un tout nouvel «homme du matin» au micro de la Première Chaîne de Radio-Canada Ottawa-Gatineau, Philippe Marcoux.

Dès potron-minet, lundi, l'animateur Philippe Marcoux fera son entrée dans les foyers et les voitures des auditeurs de l'émission du matin d'ICI Radio-Canada Première, dans la grande région de la capitale nationale.

Pour le principal intéressé, prendre la barre de l'émission Les matins d'ici ne représente pas une étape dans sa carrière d'homme de radio.

«C'est un aboutissement. Il s'agit d'un moment charnière, dans ma vie professionnelle, soutient-il. Et puis, je suis un junkie de politique, ce qui fait que la région me convient parfaitement!»

Avocat de formation, Philippe Marcoux l'avoue dans un grand éclat de rire: «J'ai toujours trop parlé! La radio est donc un médium naturel, pour moi!»

Pendant ses études, il a d'ailleurs toujours oeuvré au sein des radios étudiantes des établissements fréquentés. Ce n'est toutefois qu'en 1996 qu'il laisse complètement tomber le droit pour embrasser la profession, en acceptant un poste à Radio-Canada en Saskatchewan.

Il a par la suite occupé des postes de journaliste, chroniqueur et animateur pour la société d'État, tant à Bangkok qu'à Toronto, Londres et Montréal.

En mode intégration

Le Montréalais ne se pointe toutefois pas dans les studios de la rue Queen comme un redresseur de cotes d'écoute. Il arrive plutôt avec «beaucoup d'humilité».

«Parfois, un animateur est nommé pour remplacer quelqu'un ayant quitté dans des circonstances plus ou moins agréables. Or, Carl [Bernier] est parti parce qu'il a bien voulu prendre sa retraite. Il a laissé une émission qui se porte bien et, surtout, une équipe aguerrie. C'est donc à moi de m'intégrer», soutient M. Marcoux.

Ce dernier compare justement son rôle à celui d'un répartiteur.

«Je suis là pour faire briller les autres. Car je suis peut-être le maître de l'atmosphère, je ne suis pas celui du contenu! Ce sont mes collègues et les invités que nous recevons en studio qui viennent raconter ce dont les gens ont envie d'entendre parler.»

Par ailleurs, si Philippe Marcoux est souvent venu en vacances dans la région, il reconnaît sans gêne qu'il a «tout à apprendre» sur les gens et la région, où il vient de déménager avec sa conjointe et leur fils de cinq ans.

Une autre nouvelle voix

Une autre nouvelle voix résonnera à l'antenne des Matins d'ici: celle de Mario Duguay, à la circulation. Ce dernier, entendu jusqu'à maintenant sur les ondes de stations commerciales gatinoises, assurera la relève de Julie Trotier, qui a elle aussi pris sa retraite de la radio, en juin dernier.

Retour aux sources pour Énergie

NRJ n'est plus: le réseau québécois coupe les liens avec la marque internationale pour redevenir Énergie. «Au cours des dernières années, nous avions pris un virage plus pop-rock qui ne cadrait plus nécessairement avec le courant musical de NRJ», explique le directeur de contenu Patrice Croteau.

Changement de ton, aussi, à l'animation: on donnera plus dans l'humeur que dans l'humour, tant dans les émissions réseau (La Zone Morency, animée de 11h30 à 13h par François Morency et Marie-Claude Savard, ou Éric et les fantastiques, avec Éric Salvail à la barre du retour à la maison, de 16h à 18h) que les émissions locales. Par ailleurs, la matinale Le Snooze est rebaptisée J'aime ça l'matin, avec Martin Tremblay, Renée Germain, Cynthia Plamondon et Alexandre Poirier. Pierre Vachon sera au micro les fins de semaine, dans le cadre de Le week-end avec Pivi, dès 10h, entre autres.

De l'humeur et du country au 104,7 FM

Il n'est pas tant question de changements que «d'ajustements» de ton, dans l'émission Que l'Outaouais se lève, qui misera plus sur l'expérience journalistique de Mario Aubé. Ainsi, le segment De gauche à droite se renouvellera (et devrait également changer de nom) pour laisser place à plus d'échanges d'idées sur des sujets d'actualité - et donc moins de débats d'opinions - entre M. Aubé, Jhade Montpetit et Roch Cholette, et ce, dès lundi matin.

Pour le reste, la grille horaire et les équipes en place demeurent telles quelles. Toutefois, un important virage musical aura lieu dès la fin de semaine du Festival de montgolfières: la programmation des samedis et dimanches deviendra résolument country à compter du 5 septembre. C'est à la chanteuse et chroniqueuse culturelle Joanie Charron que reviendra la tâche d'animer ces émissions du week-end.

À Rouge, rien ne bouge... ou presque

Les voix de Marie-Claude Morin, Yannick Guimond, Vicky Jodry et Annie Lachance continueront d'accompagner les réveils et les journées au travail de leurs fidèles auditeurs, sur semaine, alors que Rachel B Crustin restera aux commandes des week-ends dans la région.

Pour ce qui est du réseau, Patricia Paquin s'entourera d'amis et collaborateurs les samedis et dimanches, de 9h à 11h. Autre nouveauté: le chef Daniel Vézina et Marie-Élaine Proulx présenteront Bonheurs de table, en direct du Laurie Raphaël de Montréal, les vendredis, de 11h30 à 13h.

Rendez-vous «Unique» sur l'heure du lunch

Avec le retrait des ondes du Midi Trente des ondes de la Première Chaîne de Radio-Canada, Sens unique de Jean-Marc Dufresne devient le seul rendez-vous régional axé sur l'actualité pouvant concurrencer Roch Cholette, du lundi au jeudi.

Quant à Véronique Soucy, elle entame sa cinquième saison au micro de Véro Cité, les matins de semaine. Pour une deuxième année, Michel Picard assure l'animation de l'émission du retour, en fin de journée.

Capitale (plus pop) Rock

Depuis le 10 août, la station a revu son contenu et opté pour un nouveau catalogue musical, plus axé sur le pop-rock et incluant des pièces francophones plus contemporaines (tel Louis-Jean Cormier, par exemple), sans pour autant mettre de côté les power ballades du genre, ni Gerry Boulet.

Capitale Rock a aussi misé sur de nouveaux animateurs: David Brown et Vivianne Gauthier Roy se partagent le micro du Wake Up Call entre 6h et 10h.

Garder le Rythme

Carol Beaudry s'est déjà greffé au duo matinal de Frédéric Bisson et Geneviève Gagné, non seulement pour raconter les nouvelles du jour, mais aussi pour livrer des capsules (une lune bleue ou l'art de réussir des macarons) mettant en valeur des gens d'ici ou des phénomènes touchant la région.

Par ailleurs, Valérie Cormier sera remplacée au micro de Rythme au travail, plus tard cet automne, le temps de profiter de son congé de maternité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer