Les couleurs d'AGWÀTÀ

Les organisateurs du spectacle aquatique multimédia, en préparation... (COURTOISIE)

Agrandir

Les organisateurs du spectacle aquatique multimédia, en préparation depuis plusieurs mois, promettent d'en mettre plein la vue aux spectateurs.

COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le spectacle aquatique multimédia AGWÀTÀ prend son envol vendredi soir au ruisseau de la Brasserie, dans le secteur Hull, avec la première d'une série de représentations de ce nouveau concept visuel haut en couleur, présenté jusqu'au 2 août.

L'événement, créé par Mixmédiarts, mettra en relief une variété de faits historiques ayant marqué l'Outaouais au cours du xixe siècle. Grâce à des images en deux et trois dimensions qui seront projetées sur un écran géant d'eau de 100 pieds de large propulsé par un impressionnant système de pompes, AGWÀTÀ permettra au public de goûter à un concentré d'histoire d'une durée de 15 minutes.

La présence autochtone dans la région, l'épisode du Grand feu de 1900, la naissance du mouvement syndical et ouvrier ainsi que l'arrivée de Philémon Wright en 1800 seront notamment au coeur du spectacle, qui est présenté gratuitement à raison de 400 spectateurs par représentation.

« Notre histoire émerge du ruisseau, comme un fil de temps que l'on ressort de l'eau avec ses prises : un ballet de poissons, un opéra de la drave, une industrie sans pitié et une pluie de cendres », promet le synopsis d'AGWÀTÀ, dont la signification algonquine veut dire « sortir de l'eau ».

L'organisme Mixmédiarts a fait appel au professeur d'histoire bien connu du Cégep de l'Outaouais, Roger Blanchette, pour valider les bases historiques de la prestation. C'est l'auteur-compositeur du secteur Aylmer, Michel Demars, qui assure la partie musicale du concert.

La première représentation est prévue ce soir à 21 h 30. Une deuxième représentation (22 h) et une troisième (22 h 30) auront lieu ensuite, comme chaque soir jusqu'au 2 août. Les gens sont invités à se rendre au 82, rue Hansen, à la Filature, pour entrer sur le site de diffusion. Il sera possible de se stationner à la Fonderie ou dans les rues avoisinantes.

Le spectacle AGWÀTÀ est divisé en sept scènes et compte près de 60 plans différents. La prestation est notamment constituée de chorégraphies de fontaines, de son et d'éclairage synchronisés à une précision de 1/30 de secondes.

Kafé-Karamel

Par ailleurs, en marge du lancement d'AGWÀTÀ, un autre événement d'envergure fera grouiller le centre-ville gatinois ce soir. Le Festival Kafé-Karamel, dont la troisième édition s'est amorcée hier sur la rue Laval, se poursuit de plus belle sur le tronçon piétonnier du Vieux-Hull. Ce happening gratuit et destiné aux familles propose encore cette année une programmation à saveur multiculturelle.

À compter de 19 h 30, des prestations de danse interactive afro-colombienne, afro-péruvienne, Bollywood et autochtones seront offertes au public. Les artistes D-Track, DJ Skorpyon et VJ Groove Machine clôtureront cette deuxième soirée de festivités.

Un carnaval tropical, des spectacles familiaux de percussions et plusieurs autres activités sont prévus demain, de 15 h 30 à 21 h 30. Joyce N'Sana et ses comparses de l'Afrique, la troupe vénézuélienne Churún Meru et la Lottawence Latin Orchestra accompagnée de ses 13 musiciens déballeront à tour de rôle leurs sonorités sur scène.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer