• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Les festivaliers fidèles au poste 

Les festivaliers fidèles au poste

Les amateurs de musique étaient au rendez-vous, même... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les amateurs de musique étaient au rendez-vous, même quand la météo n'y était pas, lors de la 21e édition du Bluesfest.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La page est désormais tournée sur le 21e Bluesfest d'Ottawa. Le festival tire sa révérence après deux semaines d'occupation massive des plaines LeBreton.

Les organisateurs ont de quoi se réjouir. Les conditions météorologiques ont été idéales pour la majeure partie des spectacles. Et lorsque le soleil n'était pas au rendez-vous, les festivaliers y étaient malgré tout, comme ce fut le cas vendredi soir. Malgré une pluie diluvienne, des milliers de personnes avaient alors assisté au spectacle desTragically Hip.

«Ç'a été la troisième foule en importance du festival cette année, soutient le directeur artistique du Bluesfest, Mark Monahan. Les fans sont vraiment fidèles et rarement dissuadés. [...] Nous invitons des artistes que nous croyons que les gens veulent voir et les Hip sont définitivement un groupe qui attire les foules.»

Situation «inhabituelle» cette année, selon M. Monahan, alors qu'un mouvement de contestation s'est formé pour dénoncer la présence du rappeur Kanye West sur les plaines LeBreton.

«Généralement, les gens qui n'aiment pas un artiste ne viennent tout simplement pas. [...] C'était inhabituel. Honnêtement, Kanye West est un artiste controversé, mais nous n'avons pas ressenti de réelle pression pour annuler sa prestation.»

Le jeu en aura valu la chandelle, puisque Kanye West a attiré l'une des plus grandes foules de l'histoire du festival. Il n'aura également pas déçu, soutient Mark Monahan, puisqu'il a prolongé sa performance au-delà de ce qui était prévu au départ.

Le directeur artistique du Bluesfest se réjouit évidemment de ces coups d'éclat - auxquels on pourrait certainement ajouter Deep Purple, Keith Urban et Iggy Azalea -, mais il accorde son coup de coeur aux performances du John Butler Trio, d'Edward Sharpe and the Magnetic Zeros et de Rory Gardiner, un artiste country d'Ottawa qui avait la mission d'assurer l'ouverture du spectacle de Keith Urban.

«Nous voulions donner l'opportunité à un artiste local de rejoindre un large public, je crois qu'il s'est fait beaucoup de nouveaux fans.»

À son 21e anniversaire, le Bluesfest a atteint sa maturité, explique M. Monahan. L'organisation se fait de plus en plus facilement et, selon lui, c'est en grande partie grâce aux nombreux bénévoles.

Six d'entre eux ont d'ailleurs été honorés, samedi, pour leur 20e année consécutive d'aide durant les festivités.

Jpaquette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer