• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Buckingham en fête réussit son retour 

Buckingham en fête réussit son retour

La soirée de Kaïn a attiré approximativement 2500... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La soirée de Kaïn a attiré approximativement 2500 visiteurs au parc Maclaren jeudi soir, selon l'organisation.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La relance de Buckingham en fête est qualifiée de «succès» par ses organisateurs, qui estiment entre 12000et 14000 le nombre de personnes ayant pris part aux différentes activités organisées de jeudi à dimanche au parc Maclaren et sur le terrain de l'église Saint-Grégoire-de-Nazianze.

«Dame Nature était au rendez-vous, et les gens du secteur l'étaient aussi. On est agréablement surpris de la relance. Buckingham en fête devait être de retour», a indiqué hier Hugo Parisien, directeur général du Carrefour culturel ESTacade, l'organisme en charge de la production de l'événement.

Le festival, qui avait fait relâche en 2014 après cinq années consécutives de déficit budgétaire, faisait peau neuve cette année avec une formule revue et corrigée. Terminée la traditionnelle programmation à quatre soirées de concerts: Bodh'aktan et Kaïn ont débarqué sous le pont Brady jeudi soir, alors qu'Alfa Rococo et Les B.B. ont assuré les prestations du vendredi soir.

Les journées du samedi et du dimanche étaient cette fois consacrées à des activités familiales. Le symposium Gatineau en arts se déroulait simultanément sur le terrain de l'église Saint-Grégoire-de-Nazianze pour l'occasion. Un souper spectacle était également organisé samedi soir.

La soirée de Kaïn a attiré approximativement 2500 visiteurs au parc Maclaren, selon l'organisation, alors que celle des B.B. a rassemblé une foule d'environ 2200 spectateurs sous l'immense chapiteau aménagé sur place.

CAILLOU SUPERSTAR

Étonnamment, c'est le personnage animé Caillou, hier midi, qui a obtenu le meilleur score d'achalandage de la fin de semaine avec près de 3000 présences.

«Le paradis familial a été un élément gagnant pour Buckingham en fête. La visite de Caillou et le volet familial ont été particulièrement appréciés et nous en avons pris bonne note», a souligné M. Parisien.

Puisqu'il s'agissait d'une édition de relance, le Carrefour culturel ESTacade ne s'était pas fixé d'objectif en terme de visiteurs. «En mode relance, nous avions surtout des objectifs financiers. Ce qu'on avait comme espoir, c'était d'atteindre l'équilibre. Ce que je peux dire, c'est que nous avons fait des miracles avec les ressources financières et humaines que nous avions, mais il est encore trop tôt pour dire si nous avons terminé avec un équilibre financier», a mentionné M. Parisien.

L'organisation dressera ces prochaines semaines un bilan complet de l'événement. Certains pans de la programmation pourraient être modifiés. M. Parisien n'a toutefois pas voulu confirmer que la 25e édition du festival aurait lieu en 2016. «La réussite et les sourires, tout était au rendez-vous. Maintenant, est-ce que les partenaires seront à l'écoute pour s'assurer que la vie culturelle de l'est soit supportée? Il faudra voir. Je ne peux rien confirmer pour le moment», a-t-il dit.

Bsabourin@ledroit.com

Correspondant Régional

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer