• Le Droit > 
  • Arts 
  • > La fête a commencé à Montebello 

Soirée d'ouverture du Rockfest Petite-Nation

La fête a commencé à Montebello

Cette première soirée du Rockfest fut une belle... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Cette première soirée du Rockfest fut une belle réussite malgré la pluie qui est tombée sur le site, jeudi.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Montebello a commencé à grouiller au timbre de la dixième édition du Rockfest Petite-Nation, très tôt jeudi, alors que plusieurs milliers d'amateurs de musique punk et métal ont débarqué dans le paisible village en marge du festival qui se déroule jusque dans la nuit de samedi à dimanche.

Même si seulement quelques spectacles étaient à l'affiche durant la soirée d'ouverture, les rues de la municipalité étaient déjà bondées tôt en avant-midi par des personnes venues du Québec, du Canada et d'ailleurs sur la planète.

Du jeune homme avec une radio attachée à la poitrine au groupe d'amis qui transporte leur glacière à la marche sur plusieurs centaines de mètres, il y en avait une fois de plus pour tous les goûts à Montebello.

«Ça nous permet pendant trois jours de se remémorer comment c'était quand on avait 15 ou 16 ans», a lancé Simon Légaré au représentant du Droit lorsque croisé en plein coeur de la municipalité jeudi  après-midi. Ce festivalier est venu de Québec avec ses amis pour venir écouter notamment System of a Down. Il en est à sa quatrième présence au Rockfest.

Circulation fluide

Au niveau de la circulation, la stratégie élaborée par le ministère des Transports et la Sûreté du Québec afin d'assurer un flot constant sur la voie publique a semblé porter ses fruits, du moins pour l'ouverture du festival. L'autoroute 50 est demeurée fluide durant toute la journée. Rappelons que la route 323 sud est fermée jusqu'à dimanche afin de permettre un corridor permanent pour les autorités et paramédics.

Comme prévu, la circulation sur la 148, dans le village et dans les environs, était évidemment très difficile. Ce n'était cependant rien comparé à l'an dernier, alors que les policiers avaient forcé les automobilistes se dirigeant vers le village à se garer jusqu'à plusieurs kilomètres du coeur de Montebello.

Seul bémol, l'organisation du festival s'attend à ce que la majorité des détenteurs de billets débarquent à Montebello vendredi. Le porte-parole du Rockfest, Mathieu Marcotte, a malgré tout espoir que le plan de match en matière de gestion de la circulation fonctionne. «En ajoutant la journée du jeudi, ça va permettre d'étaler l'arrivée des gens sur place. On espère que la stratégie va continuer à bien marcher», a-t-il indiqué.

Ce dernier prédit un week-end garni en plaisir. «Au niveau de la logistique, tout a bien été l'an passé. On refait exactement la même chose cette année avec quelques peaufinages. Il n'y a aucun festival qui est parfait, mais on essaie de s'améliorer d'année en année», a-t-il souligné.

À noter qu'après une journée parfaite côté météo, Dame nature est venue jouer un mauvais tour aux festivaliers autour de 19h45 en apportant avec elle des bourrasques de vent et de fortes pluies qui n'ont duré qu'une dizaine de minutes seulement.

Au moment de mettre sous presse, le clou de cette première soirée, le quatuor manitobain Propaghandi, était sur le point d'embarquer sur scène. Les prestations s'amorceront à 11h30 vendredi un peu partout sur le site de la marina du village. Bad Religion, Deftones, Sublime With Rome, The Offspring sont notamment attendus au cours de la journée. Linkin Park devrait fouler les planches de la scène Loto-Québec vers minuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer