Andee à coeur ouvert

L'artiste de 24 ans a voulu creuser toutes... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'artiste de 24 ans a voulu creuser toutes ses émotions pour les rendre à travers des chansons alliant des sonorités pop-rock à une bonne dose de soul.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Droit

Le public a connu Andrée-Anne Leclerc à Star Académie, en 2012. Depuis, elle a partagé le micro avec Hedley (sur Kiss You Inside Out), assuré la première partie des spectacles de Jessie J au pays, s'est installée à Toronto. Elle a surtout trouvé en Sébastien Lefebvre (Simple Plan) le parfait complice d'écriture et de composition. Résultat ? La Québécoise se prépare à reprendre les ondes et les planches d'assaut avec un premier album en anglais. Place à Andee.

Avec Black And White Heart, Andrée-Anne Leclerc, dite Andee, marque une certaine distance, voire une rupture, avec hier pour mieux embrasser demain.

« Pour mon premier disque, j'avais vraiment besoin de m'impliquer dans l'écriture et la composition », raconte-t-elle entre deux gorgées de cappuccino.

Il s'avérait important de rendre compte des hauts et des bas qu'elle a connus au cours des trois dernières années, de sa rupture avec Jean-Marc Couture (le lauréat de Star Académie 2012) à son déménagement à Toronto, il y a un an. C'est là qu'elle a notamment rencontré les quatre musiciens avec lesquels elle travaille aujourd'hui.

« Toutes ces expériences m'ont nourrie et permis de me trouver vocalement et musicalement. Je présente donc les deux côtés de ma personnalité sur cet album qui m'est très personnel. »

L'artiste de 24 ans a voulu creuser toutes ses émotions pour les rendre à travers des chansons alliant des sonorités pop-rock à une bonne dose de soul.

C'est sa rencontre avec Sébastien Lefebvre qui a cependant été « le plus grand déclic » pour Andrée-Anne Leclerc.

« J'avais beaucoup de textes et de compositions, mais je n'avais jamais vraiment montré mes chansons à qui que ce soit avant... »

Elle a toutefois osé les soumettre au guitariste de Simple Plan. Qui lui a donné « confiance » en ses moyens. Tout le projet a dès lors découlé de Never Gone, la pièce la plus affirmée du disque.

« Il me manquait le refrain, quand je l'ai fait entendre la première fois à Sébastien. On l'a conçu ensemble et c'est là qu'on a 'entendu' ce qui est devenu le son de l'album. »

Cette énergie de femme « un peu fâchée et indépendante » ne se retrouve peut-être pas aussi explicitement dans les autres pièces, mais elle sous-tend néanmoins l'ensemble de son Black And White Heart.

L'anglais pour s'exprimer plus directement

Si l'anglais s'est imposé d'entrée de jeu, entre Sébastien Lefebvre et elle, ce n'est pas tant parce que la langue créait une distance émotionnelle.

« Je n'écris pas nécessairement différemment dans une langue ou l'autre, mais mon approche est peut-être plus directe en anglais, soutient Andee. En tout cas, les idées me viennent plus vite dans cette langue. Plus instinctivement, peut-être, aussi... »

En fait, dit-elle, c'est lorsqu'elle chante qu'elle ressent plus nettement une nuance.

« Le français étant la langue dans laquelle j'ai grandi, c'est celle qui rend le plus compte de ma fragilité et mon hypersensibilité. Quand je m'entends, je trouve le timbre de ma voix toujours plus doux en français... », fait-elle valoir.

Les versions bilingues de la pièce titre et de Never Gone en sont la preuve, selon elle.

Andee co-signe la majorité des titres gravés sur sa galette. Sorries, l'une des rares pièces ne portant pas sa griffe, porte toutefois celle d'une certaine P ! nk.

« Sorries devait se retrouver sur son dernier album, mais elle a été retranchée à la fin. Ma maison de disques a approché la sienne et a mis la main sur cette chanson. On a enregistré un démo, que son équipe et elle ont aimé, alors on a pu la travailler pour mon album à moi ! » raconte la principale intéressée, les yeux pétillants.

« C'est un incroyable cadeau ! » renchérit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer