• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Jonas heureux de fêter à Ottawa 

Jonas heureux de fêter à Ottawa

Le chanteur Jonas et son groupe Massive Attraction... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le chanteur Jonas et son groupe Massive Attraction feront partie des célébrations de la fête du Canada.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il se dit fier Montréalais, Québécois et Canadien. Il se dit aussi très heureux de participer aux célébrations de la fête du Canada. Jonas et son groupe Massive Attraction feront vibrer la foule sur la colline du Parlement, aux côtés notamment de Marc Dupré, de Karim Ouellet, du chanteur country Gord Bramford ou, encore, du quatuor reggae-pop Magic!

«Je viens de l'Ouest-de-l'Île et j'ai grandi à Lachine, souligne Jonas, lundi, lors de la conférence de presse qui s'est tenue au Musée canadien de la nature. Mes premiers souvenirs de la fête du Canada viennent de là, des parades de quartier, de Montréal, une ville cosmopolite comme notre pays. Depuis deux ans, on traduit nos chansons pour bien représenter les voix d'ici.»

«Et quoi de mieux que cette grande fête pour rendre hommage à notre belle diversité?», ajoute celui qui célèbre ses dix ans de carrière, notamment avec Album X, et dont les compostions pop rock et hard rock résonneront, matin et soir, le 1er juillet.

Placées sous le thème Fort. Fier. Libre, les festivités souligneront le 200e anniversaire de sir John A. Macdonald, le 50e anniversaire du drapeau national du Canada, l'Année du sport au Canada et l'expédition Franklin en Arctique.

Dès 9h, les visiteurs sont donc conviés à la cérémonie du lever du drapeau, puis à la relève de la garde et au concert du carillon. Toujours ponctué du défilé d'avions d'époque, des chasseurs CF-18 et des Snowbirds, le spectacle du midi réunira, entre autres, Marc Dupré, Magic !, l'Albertain Gord Bramford et Andrée-Anne Leclerc, alias Andee, ex-finaliste de Star Académie qui chante dans les deux langues. Maintenant sous l'étiquette Universal, elle vient de lancer Black and White Heart, un album pop-rock concocté par Sébastien Lefebvre de Simple Plan.

Francesco Yates, la sensation torontoise aux boucles hirsutes, viendra quant à lui chambouler le coeur des jeunes filles. Âgé de 19 ans, il fait un tabac avec sa chanson Better to Be Loved, sans oublier que son prochain album sera réalisé par Pharrell Williams, ce qui devrait lui assurer quelques succès au palmarès. The Jerry Cans, groupe d'Iqaluit composé de cinq joyeux lurons, en mettront plein la vue et les oreilles avec leurs notes de reggae, de chant de gorge et de blues, le tout ponctué d'accordéon, de violon, de guitares et de percussions.

Les 350 000 personnes attendues pourront aussi assister à des prestations culturelles et participer à des activités familiales aux parcs Major's Hill et Jacques-Cartier.

Tous ces artistes seront là en soirée (hormis The Jerry Cans), en compagnie de Karim Ouellet qui fera danser la foule avec ses rythmes enlevants et ensoleillées. À surveiller, le nom d'un autre artiste sera dévoilé sous peu. Cassidy Mann, une auteure-compositrice-interprète de Winnipeg, interprétera l'hymne royal et l'hymne national. C'est d'ailleurs à Winnipeg, à Saint-Boniface plus précisément, que retournera à la fin de son mandat la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Shelly Glover, qui a annoncé son départ de la politique au début avril pour des raisons de santé. «Ce fut un honneur pour moi de coordonner les Fêtes du Canada, indique Mme Glover dont on a pu sentir l'émotion tout au long de la conférence de presse. Je quitte des collègues, des amis et des citoyens d'Ottawa-Gatineau qui me sont chers. Mais ça ne m'empêchera pas de continuer à célébrer fièrement - chez moi - notre pays!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer