• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Le festival Folklore en fête verra le jour à Gatineau 

Le festival Folklore en fête verra le jour à Gatineau

Les comparses de La Tuque Bleue, qui seront... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Les comparses de La Tuque Bleue, qui seront à l'affiche de Folklore en fête.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Droit

La Place de la Cité et le Centre sportif de Gatineau accueilleront le week-end des 5 et 6 juin la toute première édition de Folklore en fête, un festival gratuit qui combinera musique traditionnelle, contes et danse folklorique.

De nombreux groupes de la région, y compris de l'Ontario français, se partageront l'affiche, à travers des spectacles sous chapiteau ou en salle, au Centre sportif de Gatineau. On attend notamment Les Violons en fête, La Tuque Bleue, Les Jacks Mistigris, Belle Lurette, Les Fiers à bois et Les Pourquoi Pas.

Le groupe Grand Portage et son calleur Raymond Beauchamp clôtureront l'événement, samedi à 20h.

Démonstrations de danse avec calleurs, séances de conte et animations seront offertes.

Des ateliers de formation en violon et en accordéon seront dispensés par les membres de Grand Portage. Cette activité est payante, tout comme le grand souper organisé le samedi 6, au profit du Centre alimentaire d'Aylmer et du Club optimiste de Touraine.

Folklore en fête constitue une première étape pour souligner les 40 ans de l'Association québécoise des loisirs folkloriques (AQLF), souligne Michel Mailhiot, qui préside l'antenne outaouaise de l'organisme ainsi que le festival. «On veut faire un gros party où on invite toutes les régions», explique-t-il.

Le 7 juin aura lieu l'assemblée générale du Réseau Québec Folklore, qui regroupe les quelque 2000 membres de l'AQLF, fait valoir M. Mailhiot. La section outaouaise en compte environ 160.

Ce «grand rassemblement», indique-t-il, est aussi destiné à faire «mieux connaître des Gatinois» les activités de l'AQLF-Outaouais, qui organise deux fois par mois, de septembre à mai, des soirées canadiennes et des ateliers de musique.

En cas de succès, Folklore en fête pourrait bien revenir l'an prochain, et pas nécessairement sous une forme itinérante à travers le Québec.

«Ça fait longtemps que les gens de l'Outaouais demandent un événement de ce type, ici», explique le président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer