• Le Droit > 
  • Arts 
  • > «Cri de survie» en faveur des auteurs 

«Cri de survie» en faveur des auteurs

Annie Coutu, membre du conseil d'administration de l'AAAO,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Annie Coutu, membre du conseil d'administration de l'AAAO, Lise Careau, vice-présidente de l'AAAO, Valérie Perreault, présidente de l'AAAO et Gaston Therrien, président sortant de l'Association.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Association des auteurs et auteures de l'Outaouais (AAAO) a dévoilé lundi les noms des finalistes en lice pour un Flamand littéraire. Ces prix seront décernés le 8 juin, à l'occasion du troisième grand Gala de reconnaissance des auteurs de l'Outaouais, qu'animera Carl Bernier.

Les finalistes dans la catégorie «BD et récits graphiques» sont Yves Bourgelas, pour Supercrash, Christian Quesnel, pour Ludwig, et le tandem composé d'Iris Boudreau et Yves Pelletier, pour Le pouvoir de l'amour (et autres vaines romances).

Louise Nathalie Boucher (Sites industriels en arts: les chutes Chaudières en Outaouais) et Michelle Guitard (Marie Monnin-Burger) sont en lice dans la catégorie «Histoire et patrimoine», tout comme Raymond Ouimet, en lice pour deux ouvrages: L'Assassinat du courrier de la banque et Les maisons Wartime.

Nominés à titre de «Paroliers» concourrent Gilbert Troutet (La poésie), Véronique Bellemare-Brière (Des diamants sur la ville) et Guy Perreault (Adieu la vie). Ce dernier assurera l'animation musicale du gala, en compagnie de la mascotte de l'association, Flagala.

Au coude à coude pour une oeuvre de «Scénarisation» sont retrouvent au coude à coude Eric Baril (article14400), Sonia Bonspille-Boileau (Le Dep) et Martin Leclerc (La crisse de quarantaine).

Seules quatre catégories seront mises en valeur. Car si le gala est annuel, il fonctionne sur un principe d'alternance des catégories, sur un cycle biennal, de façon à valoriser la distinction, parmi un bassin plus important d'oeuvres produites par les membres de l'AAAO, a rappelé hier l'ex-président de l'association, Gaston Therrien, qui veille à la transition en assistant la nouvelle présidente Valérie Perreault. «Nous avons reçu trois fois plus de soumission que les années précédentes», a fait valoir hier Annie Coutu, qui siège sur le CA.

«Cri de survie»

Un cinquième trophée - quant à lui annuel - sera remis lors du Gala de reconnaissance. Le prix coup de coeur reviendra à un lauréat parmi les six candidats suivants: Lysette Brochu, Michel Côté Jacques Gauthier, Loïse Lavallée, Andrée Poulin ou Mélanie Rivet.

Contrairement aux autres prix, décernés par un jury indépendant, le coup de coeur est attribué par le grand public, qui peut voter d'ici le 15 mai dans les bibliothèques municipales ou celles du Réseau Biblio Outaouais, ou par courrier adressé à l'AAAO (320, boul. St Joseph; CP 79100; Gatineau; J8Y6V2).

Un bulletin de vote téléchargeable est disponible sur le site www.aaao.ca. Trois votants tirés au hasard se partageront la somme de 500$.

La récompense est assortie d'un coup de pouce financier de 2500$ de la Ville de Gatineau, «reconnue comme une des villes qui soutiennent le mieux le secteur (de l'édition)», a souligné M. Therrien, quelques instants après avoir reconnu que «le gala est une occasion de rappeler qu'on existe; c'est un cri de survie pour la littérature».

Le poste de directeur général étant vacant, L'AAAO, qui fête ses 35 ans cette année, «survit depuis un an» grâce à ses bénévoles, admet Mme Perreault.

Elle a profité de ces annonces pour rappeler que la Maison des auteurs rouvrira ses portes pour l'été à partir de samedi. De nombreuses activités - comme «les midis de la chanson», les jeudis et vendredis - y seront organisées pour «inciter le grand public à s'approprier» le bâtiment patrimonial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer