• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Katherine Levac, le vent dans les voiles 

Katherine Levac, le vent dans les voiles

La Franco-Ontarienne Katherine Levac est en nomination dans... (Archives)

Agrandir

La Franco-Ontarienne Katherine Levac est en nomination dans la catégorie Découverte de l'année au Gala des Oliviers. La cerise sur le sundae pour une artiste qui ne chôme pas par les temps qui courent.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une nomination aux Olivier dans la catégorie Découverte de l'année.

Des spectacles au Café à Joël de Clarence-Rockland, les 15 et 16 mai, avec Maxime Carrière et Éric Trottier.

De la visibilité dans le cadre des festivals estivaux majeurs dans le genre, du Grand Rire de Québec à Juste pour rire, à Montréal.

Des participations confirmées à: SNL Québec qui, en migrant de Télé-Québec vers ICI Radio-Canada, pourrait bien devenir LNS (pour Le nouveau show); une nouvelle émission à sketches créée par Marc Brunet (Les Bobos, L'amour a ses raisons, etc.); et à PaparaGilles, où elle poursuivra ses chroniques. Entre autres.

«Disons que j'ai plus stressé quand j'ai appris que SNL allait continuer, parce que je m'étais organisée pour que mon automne soit occupé!» confie Katherine Levac en riant.

Gérer plusieurs chaudrons sur le feu en même temps (ou presque), la Franco-Ontarienne connaît ça.

On ne s'étonne donc pas de l'entendre avouer son penchant pour Ricardo dans sa cuisine, lors du tout premier des huit épisodes de la série Les 5 prochains, diffusée à compter de mardi prochain à 19h, sur les ondes de ARTV.

«Ma plus grande difficulté, ça n'a pas été de m'habituer à la présence des caméras autour de moi, mais de me voir après... Se regarder vivre, c'est dur!» clame-t-elle.

Tournée l'an dernier, la série Les 5 prochains plonge les téléspectateurs dans la réalité de cinq humoristes de la relève aux parcours et à l'humour différents: Virginie Fortin, Phil Roy, Fred Dubé et Pierre-Bruno Rivard, en plus de la native de Saint-Bernardin. On les suit dans les coulisses de leur apprentissage du métier, hors et sur scène. Entre les applaudissements et les doutes.

«Le plus cool, dans Les 5 prochains, c'est que l'émission montre aux gens tout le travail qui se cache derrière le moment où on se retrouve devant le public.»

Katherine Levac

Katherine Levac en convient, l'année 2015 aurait eu un potentiel encore plus intéressant. «Disons que j'ai eu beaucoup plus de défis à relever que l'an dernier, où tout allait bien.»

Pas que les choses se déroulent mal pour elle depuis. Bien au contraire. «Mais j'ai dû prendre des décisions importantes», mentionne celle qui a notamment refusé des rôles dans des téléséries dramatiques (dont 30 vies) et des comédies de situations.

«J'apprends à dire non, parce que ça peut devenir facile de mélanger les genres et, du coup, de se perdre et de perdre le public par rapport à qui on est en tant qu'artiste, fait valoir l'humoriste de 25 ans. Il faut que je puisse rester moi-même, dans les projets que je choisis.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer