• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Un 28e FMG à l'écoute du public 

Un 28e FMG à l'écoute du public

Le porte-parole du FMG, l'animateur et comédien Patrice... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le porte-parole du FMG, l'animateur et comédien Patrice Bélanger, a dévoilé avec beaucoup de plaisir la programmation de la 28e édition de l'événement, mardi.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Des choix artistiques à l'écoute des besoins du public », tel est le fil conducteur de la 28e édition du Festival de montgolfières de Gatineau selon Normand D'Aoust, directeur de la programmation. « Il y a cinq spectacles concept à l'affiche, souligne-t-il. Ils ont tous été créés sur mesure pour les spectateurs d'ici et j'en suis très fier. »

M. D'Aoust ne travaille pas en solitaire pour bâtir sa programmation. Il affirme avoir des satellites un peu partout dans l'Outaouais et à l'extérieur, des personnes de confiance qui n'hésitent pas à lui donner l'heure juste.

« Apprendre à me taire et à écouter les autres, ça aussi ça fait partie de mon rôle de directeur artistique, s'exclame-t-il à la blague. Les commentaires sur notre page Facebook, sur notre site web ou même ceux des gens qui m'arrêtent au restaurant, tout ça pèse dans la balance pour mettre sur pied ces soirées exclusives. »

Programmation

Dignes représentants de la nouvelle génération, Alex Nevsky, Karim Ouellet, Claude Bégin, Klô Pelgag et Les Trois Accords donneront donc le coup d'envoi à l'événement qui se déroulera du 3 au 7 septembre 2015.

Le vendredi, rendez-vous avec Éric Lapointe, qui revient à la demande générale, le public en redemandant encore et encore. Le rocker promet tout un party en compagnie de sa gang, soit Hugo Lapointe, Rick Hugues et sa protégée de La Voix, Valérie Lahaie. En première partie, Marie-Chantal Toupin fera son grand retour sur scène en présentant notamment les chansons de son tout nouvel album dont le premier extrait, Rien n'est impossible, tourne actuellement à la radio.

L'humour, duquel on sait les Gatinois très friands, arrive samedi soir par la grande porte au festival. Le comédien et humoriste Martin Vachon (Mémoires vives, La Galère) animera un « gala monstre » auquel participeront la très déjantée Marianna Mazza, François Massicotte, Peter MacLeod et Réal Béland, le tout étant parsemé d'interventions musicales festives avec les Brothers Sessions.

Dimanche, les visiteurs pourront taper du pied sur des airs country lors d'un spectacle animé par Gildor Roy, celui-ci étant entouré d'artistes de tous âges, d'Édith Butler à Paul Daraîche, en passant par Maxime Landry et Patrick Groulx, question de plaire à toutes les générations.

En guise de clôture, le rock des années 1990 sera à l'honneur avec Noir Silence, Zébulon, Les Respectables, Vilain Pingouin et les Frères à Ch'val, cinq groupes qui nous ont donné plusieurs chansons Velcro à l'époque.

Quant aux difficultés financières auxquelles le festival semble être confronté, le président du conseil d'administration Guy Leblanc se fait rassurant. 

Rassurant

« Depuis la création de la corporation en 2002, qui coïncide avec la fusion des villes, le manque à gagner cumulé des douze dernières années est de 47 000 $, ce qui représente moins de 1 % de notre budget d'opération annuel de 4,7 millions de dollars. Il n'y a rien d'alarmant, c'est une situation bien en deçà de ce que vivent les autres festivals à l'échelle nationale. » Les états financiers seront déposés au conseil municipal le 2 juin prochain, a-t-il rappelé.

Jusqu'au 26 avril, les festivaliers peuvent profiter de rabais allant jusqu'à 38 % sur les bracelets-passeports en vente sur le site Web du festival.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer