• Le Droit > 
  • Arts 
  • > La sexualité dans tous ses émois 

La sexualité dans tous ses émois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

De la «première fois» à l'exploration des sens(ations) les plus voluptueuses, la sexualité est partie prenante de l'expérience humaine. Une sexualité qui, de la scène à la banquette arrière d'un taxi, en passant par les murs d'une galerie d'art, devient un prétexte autant à rire de certaines situations qu'à revendiquer sa place dans la société. Un dossier de l'équipe des arts du Droit.

> Quand l'érotisme devient militant

Entrevue avec l'auteure maghrébine Nedjma, qui signe D'ambre et de soie, un troisième titre briseur de tabous.

> Quitter la Banquette arrière de ses désirs

L'aventure romanesque de la nouvelle auteure Claude Brisebois.

> Le sexe en scène

La pièce Ma première fois débarque sur les planches de la Maison de la culture de Gatineau le 20 février. Une expérience... inoubliable en perspective?

De la «première fois» à l'exploration des... (Photos Patrick Woodbury, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Photos Patrick Woodbury, LeDroit

Érotica, pour le plaisir des yeux

Une trentaine d'oeuvres d'artistes de la région s'amusent à prendre le visiteur En flagrant délit. De contemplation (devant les nus tour à tour tendre ou langoureux d'Olivier Bonnet, à gauche) ou de sourires en coin (devant le dessin au crayon Does Size Matter? de Janice Moohead, incluant une loupe!).

Suspendus, trois leurres de pêcheur (ou pécheur?) portent l'indéniable signature de Reid McLachlan. Accrochées au mur, les deux «poupées» de feutre de Diane Lemire appellent concrètement au Plaisir du toucher. Installée sur une table, la sculpture d'Erin Robertson présente (à droite) un réjouissant clin d'oeil au Portrait présumé de Gabrielle d'Estrées et de sa soeur la duchesse de Villars, tableau de la Renaissance d'un peintre inconnu.

Dessins au fusain, à l'encre, à la craie ou au crayon de plomb. Photos, peintures, vitrail (la «kama-sutresque» Chambre rouge de Sylvie Vaillancourt) et peintures (dont les ludiques et colorées toiles de Marie-France Nitski).

Pour sa huitième édition, l'Érotica se déroule au 253, chemin Old Chelsea. Les portes sont ouvertes de 11h à 18h samedi le 14 février, et de 10h à 16h dimanche le 15.

Entre les couvertures

Des personnages en quête de sens et de sensualité. Le sexe comme moyen de vengeance, de s'affranchir, de toucher à sa vraie nature, de s'affirmer ou, tout simplement, de prendre son pied. Les recueils de nouvelles Nu et Volcaniques font tantôt monter le feu aux joues, tantôt réfléchir, notamment sur la place des femmes dans certaines cultures.

Le premier est un collectif de 16 auteurs québécois (de Marie Hélène Poitras à Patrick Senécal) dirigé par Stéphane Dompierre et publié chez Québec Amérique, dans un format de poche plutôt mignon. De la célibataire en étonnant voyage «tout-inclus» à l'actrice porno désillusionnée; de l'ado devenu homme à la recherche de son amante d'un soir au secondaire à l'épouse adultère qui avoue son pire péché dans une chute aussi inattendue que drôle (Un moment d'égarement, de Roxanne Bouchard): Nu lève le voile sur des personnages des plus variés, parfois d'un verbe cru, parfois de manière plus imagée.

Volcaniques réunit, sous la direction de la Camerounaise d'origine Léonora Miano (prix Femina pour La saison de l'ombre en 2013) et au sein de la maison québécoise Mémoire d'encrier, 12 auteures du monde noir, dans une Anthologie du plaisir féminin particulièrement révélatrice d'un rapport au corps parfois codé différemment. Sous les effets de plumes d'écrivaines peu connues ici, mais gagnant assurément à l'être, le lecteur voyage des Caraïbes à l'Afrique. Croise ici un intuitif dealer de livres érotiques initiant ainsi une consoeur de classe au plaisir (Hemley Boum); là, deux femmes victimes d'un régime faisant la chasse aux homosexuels (Elizabeth Tchoungui); là encore, une femme qui, de son lit de mort, confie à l'une de ses descendantes de ne pas se contenter d'un simple rôle de jouet sexuel dans ses relations (Gisèle Pineau). Chacune à sa façon, ces auteures explorent les multiples facettes du désir avec volupté, quelques touches d'humour et une pointe de lucidité qui épicent agréablement le tout. Et ouvrent de nouvelles dimensions à leurs histoires.

Partager

À lire aussi

  • Quand l'érotisme devient militant

    Livres

    Quand l'érotisme devient militant

    En devenant la première musulmane à publier un roman du genre il y a 10 ans, Nedjma a délibérément choisi de faire rimer érotisme et militantisme.... »

  • Quitter la <em>Banquette arrière</em> de ses désirs

    Livres

    Quitter la Banquette arrière de ses désirs

    Un recueil de nouvelles érotiques oublié par une passagère dans un taxi. Et un chauffeur qui décide de partager le plaisir de lire avec certains de... »

  • Le sexe en scène

    Spectacles et théâtre

    Le sexe en scène

    Ils rigolent. Beaucoup. Racontent leur spectacle en éclatant de rire et promettent une soirée émoustillante. «C'est le meilleur spectacle de l'année... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer