• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Des ovations malgré la controverse 

Des ovations malgré la controverse

Les admirateurs de Bill Cosby ont dû braver,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Les admirateurs de Bill Cosby ont dû braver, à chacune de ses représentations en Ontario, une barrière de manifestants qui s'étaient déplacés devant chaque salle de spectacle.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les admirateurs de Bill Cosby étaient nombreux à assister à ses spectacles en sol canadien, et ce, malgré les manifestations et les chahuteurs en lien avec les allégations récentes d'agression sexuelle à son égard.

M. Cosby s'est produit devant des spectateurs des villes ontariennes de Kitchener, London et Hamilton la semaine dernière. Ses représentations lui ont valu trois ovations consécutives.

Les membres du public ont insisté que le célèbre comédien était encore innocent jusqu'à preuve du contraire. Ils ont toutefois dû braver chaque fois une barrière de manifestants, qui s'étaient déplacés devant chaque salle de spectacle.

À London et à Hamilton, certains perturbateurs ont même interrompu les spectacles de M. Cosby, le traitant de «violeur». Le comédien de 77 ans avait fait un appel au calme, ajoutant que lui et ses admirateurs n'avaient pas d'ennemis.

Certains spectateurs se sont toutefois montrés plus nuancés quant à la controverse. Joseph DeBenedictis dit apprécier le travail de l'humoriste, mais il ne l'appuierait pas si ses présumés crimes s'avéraient. Il espère d'ailleurs que la vérité sortira un jour sur les allégations, qu'il soit reconnu coupable, ou non.

Examen de conscience

La professeure de droit à l'Université d'Ottawa Penny Collenette croit que les détenteurs de billets avaient un examen de conscience à faire pour déterminer s'ils allaient aller, ou non, au spectacle, selon les rumeurs qui circulaient.

«Ces gens qui s'étaient procuré les billets et qui ont choisi de ne pas assister au spectacle, ont pris une décision morale et éthique», a-t-elle analysé. Selon elle, les admirateurs de la première heure de M. Cosby ont probablement fait preuve de déni.

«C'est quelqu'un qui ressemble un peu au père Noël. Tout le monde a aimé cet homme pendant longtemps, alors maintenant, ils se disent: 'ça ne peut pas être vrai'», a-t-elle remarqué.

Katie Gosen, qui a organisé une des manifestations à Kitchener, croit que les personnes qui ont assisté au spectacle se sont trouvé une excuse pour poursuivre leurs intérêts personnels. «Il y a tellement de gens qui sont coupables de plusieurs crimes et qui ne seront jamais accusés», a-t-elle regretté.

Dans les dernières semaines, au moins 18 femmes ont accusé Bill Cosby d'agression sexuelle. L'ancien père de famille dans l'émission The Cosby Show n'a jamais été formellement accusé de ces présumés crimes.

Le comédien américain a toujours nié les allégations. Il s'est même permis de blaguer sur le sujet à London. «Il faut faire attention, si vous voulez boire en ma compagnie», a-t-il lancé à une femme qui allait se chercher une consommation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer