Atout coeur avec Roch Voisine

Le charme opère toujours aussi bien pour Roch... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le charme opère toujours aussi bien pour Roch Voisine.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la file de voitures qui s'étire paisiblement devant le Casino du Lac-Leamy, le chauffeur de taxi en revient à peine : «autant de monde un mercredi soir, c'est rare...» Roch Voisine s'apprête à monter sur scène à Gatineau et déplace toujours autant les foules. «À quelle heure finit le concert ? Il faut prévenir les collègues !».

Deux heures plus tard, une armada de taxis au garde-à-vous, Roch Voisine aura proposé un show brillant avec des moments privilégiés, des envolées romantiques qu'il manie avec un sens bien rôdé de l'expression. Un show, oui, plutôt que «concert» puisque la prestation s'est déroulée entièrement en anglais, à l'exception de rares glissements en français. À bien y réfléchir, Hôtel de la trémoille fut peut-être le seul. Non ! Le chanteur sent-il confusément, sur scène, qu'il faudra qu'on lui pardonne son oubli? L'irréductible Hélène agite son joker et sauve la mise in extremis, introduite par un clair et distinct «comme je suis assis ici, je m'en voudrais de ne pas chanter la prochaine chanson».

Atout coeur ! Et soulagement audible auprès des spectateurs francophones, pourtant prévenus que le répertoire interprété puiserait dans sa carrière anglophone. Oui, mais quand même...

Dans la salle, on lui pardonnera aisément ce choix unilingue: visiblement, le rapport toujours mystérieux entre un chanteur et son public fonctionnait à plein régime, hier soir.

Pour ceux qui auraient raté la sortie récente de son dernier album, Movin'on Maybe, ou celle, en début d'année de My Very Best, le concert de Gatineau offrait une belle session de rattrapage.

Des mélodies irrésistibles qui savent jouer avec les climats et les situations, une voix rauque et suave toujours au rendez-vous, Roch Voisine répond aux attentes de son public tout en l'invitant à découvrir ses nouvelles chansons.

Avec élégance, égal à lui-même sans en faire des tonnes, il emportera la mise avec By Myself, sobrement interprétée à la guitare et à l'harmonica, avant d'enchaîner Out my Dreams accompagné d'une violoncelliste et de retrouver tous ses musiciens sur Kissing rain aux élans country.

À l'extinction des lumières, force est de constater que le chanteur conserve son inégalable voix et n'a rien perdu de son charisme légendaire.

La première partie du concert a été confiée à Lina Boudreau, compatriote du Nouveau-Brunswick et choriste pour Zachary Richard, Jean Leloup, et Robert Charlebois entre autres grands noms pour qui elle a prêté sa voix de velours.

Roch Voisine poursuit sa tournée à l'Olympia de Montréal (5 et 6 décembre) et au Massey Hall de Toronto (19 décembre).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer