• Le Droit > 
  • Arts 
  • > L'Outaouais récompense sa culture 

15e édition des Culturiades

L'Outaouais récompense sa culture

Le Prix hommage a été remis à Lise... (Étienne Ranger, Ledroit)

Agrandir

Le Prix hommage a été remis à Lise Careau, vice-présidente de l'Association des auteurs et auteures de l'Outaouais.

Étienne Ranger, Ledroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une réception comme les goûte tant le monde culturel : on se presse pour féliciter untel, une brochette de poulet à la main, on salue cet autre artiste, un verre de vin dans l'autre. Toum-toum. Toum-toum, toum, toum. Les percussions du groupe Bam invitent à clore les discussions et à regagner son siège à la salle Jean-Despréz. Voici revenue la saison des Culturiades ! Remerciements d'usage, euphorie sage et applaudissements polis étaient de mise pour la 15e édition de cette remise de prix culturels organisée par la Fondation pour les arts, les lettres et la culture en Outaouais (FALCO). Hier à la Maison du citoyen, la fête pouvait battre son plein avec son quota de récompenses : 11 prix à décerner totalisant 24 000 $.

Parmi les plus prestigieux, le Prix hommage, Ville de Gatineau a été remis à Lise Careau, vice-présidente de l'Association des auteurs et auteures de l'Outaouais (AAAO) pour « son investissement dans la communauté qui n'a d'égal que son amour des mots », a souligné le maître de cérémonie Michel Normandeau.

Poète, animatrice, organisatrice et directrice artistique, Mme Careau s'est donnée pour mission de redonner aux gens confiance en leur créativité. Ce soir, le mot de la fin lui échoyait, entendu comme un appel à la persévérance : « Continuez de créer, peu importe l'argent », a soutenu la lauréate.

Contingences financières

Il faut dire que les contingences financières n'ont cessé de ponctuer cette remise de prix cru 2014. Très vite, quelques nouvelles moins réjouissantes ont apporté un bémol à l'euphorie attendue : Patrick Duguay, le directeur général de la Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides a annoncé, la gorge serrée, le dépôt de bilan, deux jours plus tôt, de la Coopérative de l'Auberge Petite Nation. On venait pourtant de lui remettre le prix d'excellence décerné à un organisme. Peu avant, ce fut au tour de Paulette Lalande, présidente de la Conférence régionale des élus de l'Outaouais (CRÉO) de déplorer l'abolition de son organisme.

Alors que l'artiste Michèle Provost (Prix d'excellence - artiste) promettait de réinvestir sa bourse de 2 000 $ dans la culture, Diane Génier, du groupe Hécate, a reconnu que l'attribution du Prix innovation, nouvelle catégorie des Culturiades, lui serait d'un grand support dans ses démarches de financement futur.

Au chapitre des nouvelles catégories créées expressément pour cette 15e édition, citons le Prix culture et éducation remis à La Fab, centre des arts, de la culture et du patrimoine de Chelsea, ainsi que le Prix événement de l'année remis au Centre Moon Rain pour la Triennale internationale des arts textiles en Outaouais 2013.

Malgré le nombre important de prix à décerner, la soirée ne s'est pas endormie sur ses lauriers. Les présentations des candidats par diverses personnalités du milieu culturel était concises, les intervalles entre les catégories raccourcis, les accolades et photographies de circonstance, furtives.

Pour être réussi, ce genre d'exercice a besoin d'être enlevé à un rythme rapide, minuté, en un mot, préparé. Ce fut le cas, hier soir, où les intermèdes musicaux, théâtraux et vidéo enthousiasmèrent le public.

Encore faut-il citer le prestigieux Prix du CALQ, Oeuvre de l'année en Outaouais remis à Christian Quesnel pour Ludwig : Lettre à l'immortelle Bien-aimée. Mais aussi le Prix en arts de la scène décerné à Nicole Ratté pour Le jazz d'une génération à l'autre, sans oublier le Prix de la relève à Simon Labelle, ni le Prix Contribution et dévouement culturel - Ville de Gatineau attribué à Micheline Beaudry-Somcynsky, bénévole au sein du Choeur classique de l'Outaouais.

Enfin, le Prix du Jury Télé-Québec a récompensé l'immense Marc Walter pour son art paysager.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer