• Le Droit > 
  • Arts 
  • > Nana, bientôt 80 ans et toujours sur scène 

Nana, bientôt 80 ans et toujours sur scène

Nana Mouskouri, la grande dame de la chanson, se... (Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Nana Mouskouri, la grande dame de la chanson, se produira le 1er avril au Centre national des arts.

Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La chanteuse grecque la plus francophone de la scène musicale internationale fêtera cet automne ses... 80 ans! C'est en Amérique du Sud que Nana Mouskouri a donné le coup d'envoi de cette tournée Happy Birthday qui sera clôturée le 13 octobre prochain par son anniversaire. Sur la route canadienne qui compte 11 prestations, la grande dame de la chanson se produira le 1er avril au Centre national des arts, pour célébrer ses noces d'or en musique.

Un avant-goût de l'événement nous aura été donné cette semaine avec la parution chez Universal de son album Happy Birthday Tour, un hommage à tous les compositeurs et auteurs qui ont nourri et enrichi son répertoire. En français mais aussi en anglais, allemand, espagnol, grec et latin.

Nana Mouskouri avait pourtant fait ses adieux après une tournée qui s'était achevée à Athènes en 2008, craignant que ses cordes vocales ne puissent résister, à l'avenir, à deux heures de récital.

«Je ne regrette rien. Je pensais que c'était un vrai au revoir, s'empresse-t-elle de préciser. Mais pendant six ans, la musique m'a tellement manqué. Je me suis dit que ce serait formidable de refaire des spectacles durant cette année si importante pour moi.» 

Sitôt dit, sitôt fait: difficile de ne pas céder à la tentation du come-back quand on vendu 30 millions de disques, que les fans sont toujours au rendez-vous dans le monde entier et que les dates anniversaires se multiplient: 2014 marquera aussi un demi-siècle de collaboration avec Harry Belafonte, chanteur new-yorkais et militant des droits de l'homme qui la prit sous son aile et lui fit sillonner l'Amérique.

Cette tournée-anniversaire entamée en 2013 connaîtra pourtant un mauvais départ à l'issue du premier concert, à Porto Alegre, en novembre dernier: «Le lendemain, je partais pour Buenos Aires et je me suis sentie un peu enrouée. À la fin de la journée, je ne pouvais plus parler. J'avais une laryngo-pharyngite aiguë. Pour une chanteuse, il n'y a pas pire que ça!»

Nana Mouskouri annule alors ses récitals prévus en Amérique du Sud, à Buenos Aires, à Córdoba (en Argentine) tout comme à Santiago (au Chili). 

En incurable optimiste, celle qui aime ponctuer ses phrases de «mais vous savez, la vérité...» poursuit avec sa légendaire joie communicative: «La bonne nouvelle, c'est que je suis dans un excellent état d'esprit. Oui, désormais, je suis guérie!»

La morosité ambiante, très peu pour elle. Nana Mouskouri, née en Crète en 1934, rappelle avoir vécu une guerre civile et une dictature, confie avoir traversé les époques «en essayant de trouver la paix et l'amour». Sans jamais céder aux sirènes de la mode. À peine changée par les années qui passent. Les mêmes lunettes à montures noires carrées, la même coupe de cheveux, la même élégance sur scène, robe longue lamée ou de soirée. Sa marque de fabrique et de respect pour ceux qui viennent toujours l'écouter sur scène.

Pour y aller >

  • OÙ? Centre national des arts
  • QUAND? Mardi 1er avril, 20 h
  • RENSEIGNEMENTS: Billetterie du CNA, 613-947-7000 ; Ticketmaster.ca, 1-888-991-2787
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer