Pas de sujet interdit pour Infoman 2015

Pour Jean-René Dufort, dont la revue de l'année est toujours très attendue,... (Fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Fournie par Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour Jean-René Dufort, dont la revue de l'année est toujours très attendue, l'arrivée de Justin Trudeau semble avoir été une bénédiction. «Quand j'étais à sa prestation de serment, il y avait un sentiment d'air frais, comme si on avait ouvert les fenêtres. J'ai même senti du pot à Rideau Hall, dans la maison du gouverneur général! Après 10 ans, il était temps», confie-t-il au Soleil, à moins de deux semaines de la diffusion d'Infoman 2015.

Même dans ses contacts avec le monde politique fédéral, il a constaté beaucoup plus d'ouverture. «Le gros changement, c'est d'avoir du monde qui répond au téléphone. Les attachés de presse ne voulaient même pas nous donner leur numéro de téléphone. Pour parler à un ministre, le truc était de passer par les attachés de presse de Maxime Bernier, les seuls à nous répondre.»

De tous ceux que nous avons interviewés, Jean-René Dufort semble le seul à vouloir s'attaquer au sujet délicat des attentats. «Les terroristes, les radicaux, le niqab, il faut réfléchir deux fois avant d'en parler. Mais c'est sûr que tous ces sujets-là, je vais les mettre dans l'émission. Au péril de ma vie! Y'en a qui ont peur de ça comme la peste, moi, j'aime trouver l'angle différent pour en parler.»

Contrairement à l'équipe du Bye bye, Jean-René n'a pas une armada d'avocats sur le dos. «Il y a zéro avocat qui nous surveille. Si tu veux me tuer, tu me rajoutes trois ou quatre meetings par semaine. Au fil des ans, ils ont appris à nous faire confiance.»

Étonnamment, l'animateur a plus de fil à retordre avec Régis Labeaume, qui semble le bouder. «Il nous trouve de moins en moins drôles», pense-t-il, faisant entre autres référence aux multiples blagues sur le Centre Vidéotron. Même s'il l'a taquiné à satiété ces dernières années, il aura peut-être plus de chances avec la nouvelle ministre du Patrimoine, Mélanie Joly. «Chaque fois que je l'ai rencontrée, elle prenait bien ça. Mais pour sa présence le 31, ce n'est pas encore réglé.»

L'ouverture de l'émission sera une nouvelle fois confiée à un groupe québécois «qui a gagné un prix à l'ADISQ», révèle Jean-René. Il annonce une chanson originale «qui brasse» cette année. Peut-on miser sur Galaxie?

Pour y voir

Quand? Jeudi 31 décembre, 22h, et vendredi 1er janvier, 20h

Où? ICI Radio-Canada Télé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer