L'ex-chef d'antenne Max Keeping est décédé

Max Keeping a été le visage du bulletin... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Max Keeping a été le visage du bulletin télévisé de fin de soirée de CJOH-TV - devenu CTV Ottawa - de 1972 jusqu'à sa retraite, en 2010.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une légende du petit écran s'est éteinte jeudi. L'ex-chef d'antenne de la station locale de CTV, Max Keeping, est décédé après un long combat contre le cancer. Il était âgé de 73 ans.

M. Keeping a été le visage du bulletin télévisé de fin de soirée de CJOH-TV - devenu CTV Ottawa - de 1972 jusqu'à sa retraite, en 2010. Il était aussi considéré comme un grand ambassadeur de la Ville d'Ottawa, embrassant de nombreuses causes sociales, particulièrement celle du CHEO.

«Ottawa a eu la chance de pouvoir compter sur Max Keeping comme membre important de sa grande famille depuis aussi longtemps qu'on puisse se souvenir. Comme journaliste, il partageait l'heure du repas avec nous tous les soirs, nous communiquant des nouvelles importantes au sujet de notre ville et du monde dans lequel nous vivons, a commenté le maire Jim Watson.

«En tant que leader communautaire, il a travaillé inlassablement afin d'amasser des fonds pour aider les enfants à retrouver la santé, à demeurer positifs et à réaliser leur plein potentiel.»

M. Keeping avait fait sienne la cause du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO), dont il a animé le téléthon pendant plus de 25 ans. Une aile de l'établissement porte d'ailleurs son nom.

«Le CHEO a perdu son plus ardent partisan, a affirmé son président, Alex Munter. Le soutien de Max envers les enfants et les adolescents de notre collectivité a été légendaire. Certains disent qu'il a aidé à amasser 140 millions de dollars, mais le vrai talent de Max était sa capacité de rassembler les gens et les organismes pour créer un impact durable et direct dans la vie des enfants. De fait, Max sera toujours un héros pour le CHEO.»

L'an dernier, le dg des Sénateurs Bryan Murray... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

L'an dernier, le dg des Sénateurs Bryan Murray et l'entraîneur adjoint Mark Reeds avaient accompagné Max Keeping au centre de la glace pour une mise au jeu protocolaire dans le cadre de la soirée Le hockey pour vaincre le cancer.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Winston Maxwell Keeping a quitté sa Terre-Neuve natale pour s'établir à Ottawa en 1965. Il a d'abord couvert la politique fédérale à la radio pour ensuite passer devant la caméra, sur les ondes de CTV News. Après avoir échoué à se faire élire aux élections fédérales de 1972 dans sa province natale, il prend la barre du bulletin de nouvelles de six heures sur la chaîne locale de CTV.

M. Keeping était aussi bien connu dans l'entourage des Grands Feux du Casino, dont il a été la voix anglophone dès ses débuts. Il n'a raté qu'une seule édition, celle de 2015, trop affaibli pour tenir le micro.

Le journaliste a été diagnostiqué d'un cancer de la prostate en 2003. Il a été frappé d'un autre cancer, colorectal celui-là, en 2012. Deux ans plus tard, il apprenait que des tumeurs avaient atteint ses poumons. Il s'est éteint dans un centre de soins palliatifs.

Tristesse dans la région

L'annonce du décès de M. Keeping a fait réagir de nombreuses personnalités de la région de la capitale fédérale sur les réseaux sociaux.

«C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès d'une légende d'Ottawa Max Keeping. Tu vas tous nous manquer, Max. Repose en paix», ont tweeté les Sénateurs d'Ottawa.

«Aujourd'hui, notre communauté a perdu un grand ambassadeur. J'aimerais offrir mes condoléances à la famille et aux amis de @max_keeping», a écrit le député d'Ottawa-Orélans, Royal Galipeau.

Max Keeping avait été décoré des Ordres du Canada et de l'Ontario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer