• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Télé 
  • > Les pubs américaines du Super Bowl seront diffusées au Canada 

Les pubs américaines du Super Bowl seront diffusées au Canada

Le CRTC a décidé de permettre la diffusion... (Anthony Gruppuso, Archives USA Today)

Agrandir

Le CRTC a décidé de permettre la diffusion des publicités américaines du Super Bowl en direct à la télé canadienne à partir de janvier 2017.

Anthony Gruppuso, Archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les Canadiens pourront bientôt voir les publicités américaines plutôt que des substitutions canadiennes lorsqu'ils regarderont le Super Bowl.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a en effet décidé d'interdire la substitution simultanée de publicités canadiennes pendant le match le plus important du football américain.

La décision n'entrera cependant pas en vigueur à temps pour le match de dimanche, mais elle pourrait être appliquée dès l'an prochain si Bell Media - qui détient les droits pour l'événement de 2016 - renonce à son privilège de substitution simultanée.

Sinon, le CRTC a précisé que la nouvelle règle entrerait officiellement en vigueur pour le Super Bowl de 2017.

Les stations de télévision locale continueront d'être autorisées à demander la substitution simultanée.

Cependant, les entreprises de diffusion par câble et par satellite ne seront plus autorisées à effectuer de la substitution simultanée pour les services spécialisés.

«Les Canadiens nous ont demandé de corriger ce qui n'allait pas avec la substitution simultanée», a déclaré le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, lors d'un discours devant des gens d'affaires de London, en Ontario, jeudi.

«Et nous vous avons entendus.»

Selon M. Blais, la substitution simultanée est un sujet qui divise les téléspectateurs et les diffuseurs.

Les téléspectateurs la détestent parce qu'elle leur fait manquer certains moments clés des émissions qu'ils regardent, surtout lors d'événements en direct.

Les diffuseurs ont quant à eux besoin des revenus qu'elle génère, et c'est pourquoi la pratique sera autorisée pour les autres événements que le Super Bowl.

Il a cependant précisé que le CRTC s'attendait à ce que les diffuseurs puissent offrir une programmation sans erreur lorsqu'ils substituent des messages publicitaires, sans quoi ils pourraient être pénalisés.

«En cette époque où la technologie nous permet de porter des ordinateurs, de mettre le Bras Canadien dans l'espace et de faire atterrir un satellite sur une comète, je ne peux croire que les radiodiffuseurs n'ont pas les ressources pour exécuter la substitution simultanée sans faire d'erreur», a-t-il fait remarquer.

«Le temps où on regardait le train passer est révolu.»

M. Blais a également annoncé que les télédiffuseurs qui choisissent de fermer leurs émetteurs en direct perdraient les privilèges d'être distribués de façon obligatoire sur les services de base et de pouvoir demander la substitution simultanée.

Le CRTC ordonne également à Bell Mobilité et Vidéotron de cesser d'accorder à leurs services de télévision mobile, Bell Mobile TV et illico.tv, un avantage déloyal sur le marché, ce qui en retour désavantage d'autre contenu en ligne.

Ces entreprises ont exempté leur propre service de télévision mobile de leur limite standard d'utilisation mensuelle de données. Par contre, le contenu d'autres sites Web et applications était pris en compte dans l'utilisation de données du client.

Vidéotron avait déjà indiqué qu'elle comptait mettre fin à cette pratique avant la fin de 2014, mais le CRTC lui demande de prouver que cela a été fait d'ici le 31 mars.

Bell Mobilité a pour sa part jusqu'au 29 avril pour éliminer cette pratique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer