Petite-Vallée: spectacle-bénéfice le 22 août

Le Théâtre de la Vieille Forge, où se... (Evelyne Desaulniers, fournie par village en chanson de Petite-Vallée)

Agrandir

Le Théâtre de la Vieille Forge, où se tient chaque année le Festival en chanson de Petite-Vallée, a été complètement ravagé par un incendieé

Evelyne Desaulniers, fournie par village en chanson de Petite-Vallée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) La mobilisation du milieu artistique pour reconstruire le Théâtre de la Vieille forge, détruit par le feu mardi, donne déjà des résultats puisque Paul Piché et Daniel Boucher présenteront un spectacle-bénéfices dès le mardi 22 août, au Camp chanson Quebecor de Petite-Vallée, à 20 heures.

Ils veulent «chanter plus fort que le feu», pour assurer la reconstruction de la salle de spectacles le plus vite possible. Paul Piché et Daniel Boucher seront les deux premiers à monter sur scène pour amasser des fonds pour la Vieille forge, mais des dizaines d'autres chanteurs et chanteuses veulent faire de même.

Comme qui, demande-t-on à Alan Côté, président du Festival en chanson de Petite-Vallée?

«Pense aux plus grands noms de la chanson au Québec! Ils sont tous là! Je ne peux même pas en nommer, tellement il y en a», répond M. Côté.

Lui et son équipe jonglent avec les propositions, comme un spectacle, deux spectacles, des concepts, des dates, des lieux, des salles. «Le monde du spectacle se bouscule pour m'aider, pour nous aider. Il faut se positionner vite. C'est extrêmement apprécié, cette aide», souligne Alan Côté.

Il veut aussi se positionner sur des plans de nouvelle salle de spectacles pour la semaine prochaine. L'équipe du Festival en chanson s'active également à lancer une campagne de socio-financement au plus coupant. «Il faut profiter de la mobilisation actuelle», résume Alan Côté.

Il veut capitaliser sur l'idée de Daniel Boucher, visant à mettre sur pied une plate-forme interactive en ligne, dans laquelle il serait possible de recueillir des témoignages, du son, des images de ce qui s'est passé au Festival en chanson depuis 35 ans, ou dans les activités connexes au festival.

«On peut aussi filmer, enregistrer ce qui se passe actuellement. C'est une campagne particulière. Cette plate-forme servira à alimenter notre campagne de socio-financement», ajoute M. Côté.

L'objectif de la campagne n'est pas encore déterminé. «Il est trop tôt», note-t-il simplement.

La salle de spectacle du Théâtre de la Vieille forge avait été construite pour 1,4 million en 2001-2002. Des améliorations y ont régulièrement été réalisées, comme l'ajout d'équipements sonores et de scène pour 300000$. Le complexe était assuré pour 1,7 million mais la reconstruction coûtera sûrement plus cher, compte-tenu de l'inflation. 

Samedi soir, l'équipe du Festival en chanson prendra une pause pour présenter une pièce de théâtre, «Paul-ette, bière, vin, liqueur et nouveautés», une oeuvre de Louis-Marie Dansereau. Cette équipe devait faire trois représentations, mais elle n'en fera qu'une, au Camp chanson aussi.

«Nous avons perdu nos décors et nos costumes dans l'incendie. On la présente sous une forme dépouillée, pour montrer qu'on est résilient», signale Alan Côté, qui y joue dans la pièce. Jeudi, c'est Michel Rivard qui monte sur scène.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer