Nevsky et l'Acadie

Les Hey Babies et Alex Nevski ont lancé... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les Hey Babies et Alex Nevski ont lancé les festivités de L'Outaouais en fête, jeudi soir, au parc des Cèdres dans le secteur Aylmer.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Byline Isabelle BriseboisLe Droit AffairesPATRICK WOODBURY, LeDroit
Isabelle Brisebois

Collaboration spéciale

Le Droit

Alex Nevsky.

C'est qu'il a fait du chemin depuis qu'il a mis les pieds pour la première fois en 2011 en Outaouais, à la Basoche. Même « inconnu », déjà là le public de la région l'avait adopté.  

Sous des éclairages verts, vaporeux, alors que la rivière des Outaouais se faisait voluptueuse, qu'elle embrassait les vagues pour nous envoyer un vent enveloppant,

Alex Nevsky, souverain, en pleine possession de ses moyens, a mis SON pied sur scène à l'Outaouais en fête.

Polaroid, pour commencer. Ça fredonne, ça danse, on se dit qu'on file le parfait bonheur. Ensuite Le lit et Vivre pauvre, et déjà la foule est conquise. 

Alex Nevsky sait comment nous prendre par la main, par le coeur, par les tripes. Sa voix, sa guitare, son regard, tout flirte avec nous. Et nous lui rendons si bien...

« Est-ce que vous avez encore du gaz ?, lance-t-il. Vous savez qu'il n'y aura pas d'orage ? La foule, en cris, l'a accueilli comme roi il se doit. 

Sous les magnifiques éclairages de Jean-François Piché, se sont enchainées Le coeur assez gros, Fanny et puis, oui, Quand on aime, on a encore 20 ans, un grand classique du répertoire... de qui ? Quiz de la semaine. Vous dire combien il nous a « jazzé » ça.

Au moment d'écrire ces lignes, beaucoup trop tôt, alors que le succès Himalaya s'installe dans nos oreilles, nous devons dire au revoir à Alex Nevsky et ses comparses et saluer l'immensité de leur talent. Sortez, chers lecteurs, fréquentez vos festivals.

L'Acadie au rythme du Québec

« Elles sont belles », nous dira Jean-Paul Perreault, chef d'orchestre de L'Outaouais en fête, en parlant des Hay Babies, lui que nous avons rencontré - serein - plus tôt sur le site. Belles de talent aura-t-il pris soin d'ajouter. Et c'est ce que nous nous dirons tous lorsqu'elles se mettront à chanter Tous les jours de la semaine. Dès les toutes premières notes de chanson, on remarquera la qualité du son. Half du temps, Deux sandwichs, J'ai vendu mon char, Still Pareil. De leurs passages au CNA en 2013 et celui à la Basoche en 2013 (oui, il y en a d'autres), on se souviendra du bonheur partagé de les écouter nous raconter leurs histoires. Malheureusement, il aura fallu quatre chansons avant qu'elles nous adressent - ô combien brièvement - la parole.

Malgré leurs rythmes accrocheurs, leurs magnifiques voix tantôt éthérées, souvent puissantes et toujours justes en parfaite harmonie, le charme n'aura pas opéré. Lors de votre prochain passage dans la région, pouvez-vous, au moins, minimalement, nous dire, bonsoir ?

Vendredi, à surveiller, Safia Nolin et Radio Radio, et samedi, Klo Pelgag et Kevin Parent.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer