Boulay... symphonique avec l'OSG

Isabelle Boulay reprend son spectacle Merci Serge Reggiani... (Archives, La Presse)

Agrandir

Isabelle Boulay reprend son spectacle Merci Serge Reggiani mais cette fois, avec l'Orchestre symphonique de Gatineau,

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors qu'elle a déconcerté plus d'un téléspectateur en sélectionnant un chanteur de heavy metal lors de la première émission de La Voix, dimanche, Isabelle Boulay change de registre et sera en prestation avec l'Orchestre Symphonique de Gatineau à la salle Odyssée.

Un spectacle-événement où elle donnera un souffle lyrique à son concert Merci Serge Reggiani, cette fois accompagnée de 45 musiciens classiques sur scène. Ce rendez-vous célèbre la 10e saison de l'OSG, mais seule la représentation supplémentaire du 17 février offre encore des places libres. 

À cheval entre la France - où elle prépare la sortie de son nouvel album au printemps - et le Québec, toujours friand de sa participation à l'émission La Voix, Isabelle Boulay a trouvé le temps d'effectuer un crochet par Gatineau pour un « gros cadeau », « point d'orgue » de sa tournée : la transposition symphonique de son spectacle Merci Serge Reggiani, pour lequel elle a reçu le prix Félix Spectacle de l'année - Interprète en 2015 et qui avait été programmé à la salle Odyssée la même année.

Mariage des textures et fusion des arômes musicaux pour cette nouvelle mouture du concert/hommage au chanteur et comédien franco-italien. Des arrangements pour orchestre ont été expressément commandés au compositeur/arrangeur québécois Jean-Nicolas Trottier, qui avait déjà collaboré sur les concerts de Laurence Jalbert et Misses Satchmo avec l'OSG.

« Il a effectué un travail d'orfèvre, un travail de haute couture, promet Isabelle Boulay. Les chansons de Reggiani m'apparaissaient comme des mini-films. L'orchestre les amènera dans une dimension plus cinématographique. »

En guise de gâteau d'anniversaire pour sa première décennie de programmation, l'OSG mitonne un répertoire incluant les reprises de l'album Merci Serge Reggiani telles que L'Italien, Ma fille, Il suffirait de presque rien et Ma solitude avec d'autres pièces classiques à haute teneur romantique, à découvrir de visu en cette semaine « valentinesque ».

« Sur scène, on est vraiment portés par l'orchestre, explique la chanteuse rompue à l'exercice. C'est une autre manière de travailler qui demande un abandon total et une hypervigilance. »

Le concept n'est pas nouveau : le temps d'un concert, des artistes venus du rock, de la pop, du jazz ou de la chanson se confrontent à la majesté d'un grand orchestre. Cette envie de donner un souffle lyrique au répertoire de Reggiani a séduit la chanteuse qui a vendu plus de 40 000 disques de Merci Serge Reggiani au Québec, le quintuple en Europe. 

« Chaque année, nous invitons un artiste provenant de la chanson populaire, présente le directeur artistique et chef de l'OSG, Yves Léveillé. Il n'a pas été facile d'avoir Isabelle Boulay car elle est souvent en Europe. »

On n'évoquera pas sa vie privée - où le coeur semble aujourd'hui la retenir en France - mais plutôt le dernier projet de disque qu'elle prépare, de nouveau réalisé par Benjamin Biolay en compagnie d'illustres compositeurs : La Grande Sophie, Raphaël, Coeur de Pirate, Carla Bruni, Julien Clerc, Alex Nevsky, Didier Golemanas... Mais Serge Reggiani est loin d'être oublié.

« Ses reprises m'ont rappelé ma dimension d'interprète et la tournée m'a rendue plus heureuse. » Avant un dernier tour de chant, en grand !

Pour y aller

Quand: les 17 et 18 février, 20 h

Où: Maison de la culture de Gatineau

Renseignements: 819-243-2525 ; salleodyssee.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer