Stéphanie lance la fête à Buckingham

Stéphanie St-Jean, grande gagnante de La Voix en... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Stéphanie St-Jean, grande gagnante de La Voix en 2016, a mis le feu au chapiteau de Buckingham en fête, jeudi soir.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La grisaille d'automne, la pluie et le mercure un brin frisquet n'ont pas freiné l'ardeur de l'importante horde de festivaliers qui a débarqué à la soirée d'ouverture de la 25 édition de Buckingham en fête, jeudi soir, sous le pont Brady.

«On est des maniaques de festivals. Pluie pas pluie, on sort», a lancé Ginette Bertrand au représentant du Droit, lors de son entrée sous le chapiteau chauffé érigé au parc Maclaren. La dame a fait la route de Saint-Lin-des-Laurentides pour assister à cette mouture revampée de Buckingham en fête, en compagnie de ses deux amies gatinoises, Micheline Boudrias et Johane Laroche.

C'est la grande gagnante de l'émission La Voix 2016, Stéphanie St-Jean, originaire de Buckingham et véritable fierté du patelin, qui avait pour mission de reléguer les caprices de Dame nature aux oubliettes pour cette soirée d'ouverture qui se tenait pour une première fois dans l'histoire du festival en plein mois d'octobre.

Accompagnée de ses comparses de scène depuis qu'elle a 19 ans - les membres de Rockshop -, la diva au sourire contagieux n'a pas déçu en faisant vibrer l'auditoire. De New Orleans Is Sinking de Tragically Hip jusqu'à l'indémodable Hit The Road Jack de Ray Charles - reprise à la sauce rock n'roll -, en passant par Bobby McGee de Janis Joplin, Stéphanie St-Jean et ses acolytes ont offert un solide concert bien ficelé et à la «bonne franquette».

«On est ben open à soir. Vous êtes comme ma famille et c'est comme si on était dans mon gros gros gros salon», a lancé la chanteuse à la foule, entre deux anecdotes. C'était avant qu'elle soit couronnée «Reine de Buckingham» par 25 petites spectatrices costumées en princesses pour l'occasion. Vingt-cinq pour l'âge de la principale concernée et aussi pour l'âge du festival.

A Leverage for Mountains

A Leverage For Mountains, formation folk de Val-des-Monts, a pour sa part eu l'occasion de démontrer tout son talent au public en guise de première partie de la soirée. Le duo composé de Jay Trépanier et Nick Loyer était cette fois accompagné de deux autres musiciens pour ajouter un peu de décibels à ses oeuvres rafraîchissantes qui rappellent à certaines occasions Mumford and Sons ou encore Half Moon Run. 

Bazinet et halloween

Au moment d'écrire ces lignes, les organisateurs n'avaient pas encore dévoilé de chiffres quant à l'achalandage. 

Le directeur général du Carrefour culturel ESTacade, Hugo Parisien, était toutefois confiant que la population allait répondre à l'invitation de cette formule de l'événement orientée autour de la thématique de l'Halloween, malgré la pluie.

Kevin Bazinet se produira vendredi soir sur la scène du chapiteau, tout juste après l'activité Halloween au village qui a attiré plusieurs milliers de visiteurs ces dernières années sous le pont Brady.

Une journée à saveur familiale est prévue samedi, avec notamment une marche de zombies dans les rues du Vieux-Buckingham. Des groupes hommages à CCR, Kiss et AC/DC clôtureront les festivités, en soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer